Des données en temps réel sur la concentration de pollen sont disponibles

25.04.2019 Dans les villes de Bienne et Lucerne des données en temps réels sur la concentration du pollen sont pour la première fois disponibles en Suisse. Grâce à l’application «Ally Science» les personnes allergiques peuvent suivre en temps réel la charge pollinique dans leur région.

L’application «Ally Science» a été lancée en avril 2018 par la Haute école spécialisée bernoise BFH et l’Hôpital universitaire de Zürich (USZ) comme pièce maitresse de la plus grande étude sur le pollen en Suisse. L’application propose maintenant une nouvelle fonction: la concentration locale actuelle des importantes variétés de pollen dans l’air est enregistrée dès à présent grâce à l’appareil de mesure Poleno de la start-up lucernoise Swisens. Un grand pas en avant: la méthode de mesure utilisée jusqu’à présent reposait sur l’identification et le comptage manuels des pollens, les résultats des mesures n’étaient donc disponibles que quelques jours plus tard.

L’application «Ally Science» montre combien et quels pollens flottent dans l’air, dans un premier temps dans les villes de Bienne et Lucerne, où un dispositif Poleno a été installé.

Sur la base des tests réalisés à ce jour, le CEO de Swisens Erny Niederberger est convaincu «que les appareils fourniront des données en temps réel de très bonne qualité». L’application affiche les données sur une carte qui montre également les régions dans lesquelles les utilisateurs documentent actuellement des symptômes via l’application. C’est facile et rapide à faire, il suffit d’effleurer l’application du journal des allergies. Pour préciser l’analyse des symptômes, on enregistre nouvellement si les troubles apparaissent dans un espace extérieur ou intérieur. La carte permet aux personnes allergiques de décider si elles veulent prendre des mesures préventives. 

Les utilisateurs de l’application bénéficient dorénavant aussi d’un rapport sur la progression des symptômes, qui peut être exporté sous forme de PDF pour la consultation médicale. Un affichage de la progression tout au long de l’année est disponible à cet effet. Ceux qui ont fourni des données à l’application en 2018 déjà, peuvent voir une deuxième courbe qui illustre la progression de l’année précédente, ce qui s’avère très utile pour une éventuelle consultation médicale en vue de recommandations thérapeutiques. De plus un lien mène directement vers les conseils destinés aux personnes allergiques au pollen, sur l’application de la fondation aha! Centre d’Allergie Suisse.

En 2020, il est prévu d’offrir à d’autres régions des données en temps réel sur le pollen ainsi qu’une alerte au pollen individuelle. Une raison de plus d’utiliser désormais l’application «Ally Science». En effet plus le nombre de personnes allergiques qui enregistrent leurs symptômes sera élevé, «plus les informations du système d’alerte seront détaillées», explique le Prof. Serge Bignens, responsable de l’Institut d’Informatique médicale de la BFH.

Ally Science 1

«Ally Science» – Étude sur le pollen avec et en faveur des personnes allergiques

Le projet d’étude suisse «Ally Science» est basé sur la participation de personnes souffrant de troubles allergiques. L’application «Ally Science», disponible en cinq langues, leur permet d’enregistrer leurs symptômes. Les données sont stockées sur la plateforme MIDATA sécurisée, définie par l’abonné et sont incluses de manière anonyme dans l’étude sur le pollen. Au cours de la saison pollinique 2018, environ 8000 personnes ont fourni plus de 24'000 informations, par ex. sur la fréquence de certains symptômes. Au cours de la deuxième phase qui a débuté, la prise en compte des données en temps réel sur le pollen permet d’analyser les corrélations entre les symptômes enregistrés et les pollens effectivement présents. Le but est de développer des systèmes d’alerte au pollen et d’améliorer les conseils et les thérapies.

Ally Science

En savoir plus

Domaine: Informatique, Ingénierie + technique
Rubrique: Recherche