Récits de succès numériques plutôt qu’une planche de-vant la tête

08.07.2019 Près de 120 participant-e-s de la branche de la forêt et du bois sont venus à la Con-férence Bois 4.0 avec ces questions : que veulent les clients et comment satisfai-sons-nous leurs besoins modifiés par la mutation numérique ? Informations d’arrière-plan, astuces marketing et projets numériques à succès ont fourni des approches pouvant être utilisées pour la numérisation de sa propre entreprise.

Auteur-e-s : Charles von Büren, Sonja Kobelt

 

«Fiers du bois» ; c’est ainsi que le modérateur Kilian Ziegler, champion suisse Poetry Slam 2018 a conclu son introduction riche de (jeux) de mots à la Conférence Bois 4.0 le 27 juin 2019 à Bienne. Fiers du bois, oui, mais pouvons-nous être aussi fiers de là où se situe la branche quant à la numérisation ? Avec des apports, des approches et des exemples de projets numériques à succès, la Conférence Bois 4.0 voulait motiver ses près de 120 participant-e-s à profiler le futur numérique pour et avec ses clients.

La numérisation ne cesse pas

Internet et sa version mobile, le smartphone, sont devenus nos compagnons permanents et nos aides en tout. Les groupes technologiques tels qu’Apple, Google, Facebook ou Amazon dominent l’économie. Les plateformes de réservation en ligne ont durablement changé le comportement des clients. Et où se situe actuellement la branche du bois ? «Nous sommes la lanterne rouge» dit Rolf Baumann, responsable de l’Institut de l’économie numérique de la construction et du bois de la Haute école spécialisée bernoise BFH et co-organisateur de la Conférence Bois 4.0. «Mais cela ne signifie pas que nous serons épargnés par la numérisation – elle viendra dans tous les cas». Afin de pouvoir la maîtriser, il faut plus de réseautage et moins de «chacun pour soi» dans la branche de la forêt et du bois. Il a constaté un scepticisme visible qui subsiste face aux changements en cours de la technologie de l’information et lancé un avertissement : «Celui qui tremble devant le changement tremble à juste titre». Le comportement modifié du client est le moteur décisif. Celui qui ne s’y consacre pas intensément suit une voie de perdition. «L’Initiative Forêt & Bois 4.0» doit ici aussi aider. Rolf Baumann a offert des aperçus sur l’état actuel ; un troisième atelier débutera prochainement. Ces travaux s’achèveront le 24 juin 2020 avec la prochaine Conférence Bois 4.0. Les entreprises peuvent et doivent utiliser les instruments et approches qui en résulteront pour les appliquer dans leur propre exploitation.

Celui qui ne fait pas d’offres en ligne n’existe pas

Les exposés d’introduction de Jürg Willi et Stefan Breit en ont appris plus sur l’arrière-fond dans lequel se meuvent les client-e-s. Près des deux tiers des Suisses et Suissesses s’informent numériquement ; selon le conseiller en entreprise Jürg Willi «Auparavant, les clients choisissaient d’abord le marchand, puis le produit. Aujourd’hui c’est le contraire». Une différence décisive. Un fournisseur qui n’est pas présent en ligne n’est simplement pas présent pour le client. Les technisation et numérisation qui se poursuivent changent notre perception quotidienne – et finalement notre comportement. Et ceci à un rythme jamais vu. Il est difficile d’en prédire les conséquences. Il est important d’observer que lorsque nous parlons du futur, nous parlons aussi toujours de technologie nous dit Stefan Breit, scientifique à l’Institut Gottlieb Duttweiler. Il a montré dans son exposé comment nous pourrions élargir nos sens à l’avenir au moyen de composants technologiques. L’après-midi de la Conférence Bois 4.0 s’est poursuivi séparément : dans des sessions partielles, les professionnels de la forêt et du bois pouvaient approfondir leur domaine spécifique d’intérêt et obtenaient un aperçu de récits de succès de numérisation.

Réalité augmentée et meuble sur mesure

Dans la session partielle Économie du bois, Marcel Schaniel, responsable numérique chez Meubles Pfister a constaté qu’il faut d’abord motiver les propres collaborateurs. Et avoir son propre site internet ne suffit pas ; un «product feed» vers Google et d’autres plateformes est nécessaire. À l’avenir, les clients équiperont leur logement grâce à la réalité augmentée. Une boutique en ligne qui fonctionne bien avec plus-value pour les clients est importante, mais elle influe aussi sur les processus internes, a insisté Andreas Manger, chef d’entreprise chez Roser AG. Une boutique en ligne élargit la palette de produits et influence la gestion du stock ; il en résulte aussi bien un défi qu’une plus-value pour l’entreprise. Son produit «Furnier Express» est né des besoins changés et des feedbacks des clients. Le meuble sur mesure, commandé en ligne et livré dans les cinq jours, tel est le modèle d’affaires du projet ecoleo.ch de la menuiserie Fust AG. Son cœur est un configurateur avec lequel le client peut concevoir lui-même son meuble. Selon le chef de projet Serge Eggler, aucune préparation du travail n’est plus nécessaire car les données sont envoyées directement à la machine. La plateforme en ligne génère déjà maintenant des commandes supplémentaires pour l’entreprise.

Portail de la forêt 4.0

Andreas Meggendorfer, Senior Manager Logistics & Shared Services, UPM CEWS, Augsbourg, a ouvert la session partielle Sylviculture avec la constatation que les intérêts économiques et climatiques peuvent avancer totalement main dans la main – en utilisant l’agent énergétique renouvelable qu’est le bois. Il a explicité comment la technologie 4.0 pourrait répondre aux défis de la chaîne de création de valeur bois actuellement fragmentée et, selon son expérience, optimiser jusqu’à 20 pourcents des coûts. Michiel Fehr, responsable du département Utilisation de la forêt, Canton de Lucerne, a présenté le projet «Portail de la forêt 4.0» qui numérise les processus et interfaces depuis la forêt jusqu’au service forestier et qui, en plus, offre un potentiel d’être étendu à d’autres domaines du secteur de la forêt et du bois. Il est pour le moment utilisé dans les cantons de Lucerne, Bâle-Campagne et St-Gall. Le Professeur Dr Christian Rosset, professeur de sylviculture et planification forestière à la BFH, a présenté un projet de la BFH et de la Bourgeoisie de Berne qui se consacre au thème «Smart Forest» et, grâce à des mesures numériques, simplifie et met en réseau la commercialisation des forêts des bourgeoisies.

Profil en ligne et présence sur internet doivent s’adresser aux clients

Des spécialistes du marketing ont parachevé la Conférence Bois 4.0 de cette année. Qu’est-ce qui fonctionne en ligne ? Comment procéder afin de créer une présence en ligne optimale pour mon entreprise et mes produits ? Sept étapes conduisent à un profil en ligne fort, d’après Marie-Christine Schindler, mcschindler.com gmbh : déterminer sa propre identité, fixer des objectifs, formuler des contenus, sélectionner des canaux, s’adresser à la communauté, mettre en place un monitorage et, pas le moindre : planifier ! Christoph Erni (internezzo ag) a esquissé comment une présence sur internet peut enthousiasmer les clients. Des études actuelles parlent de 18'000 sites internet de PME en Suisse. Mais 90 pourcents d’entre eux ne remplissent pas les critères de base de l’optimisation des moteurs de recherche. Être trouvé est pourtant l’alpha et l’oméga sur internet. D’où la conclusion : concevez votre page internet de façon attractive pour les moteurs de recherche, rendez la navigation simple, réduisez le contenu à l’essentiel, simplifiez grâce à des graphiques et utilisez l’émotivité des images et des vidéos.

Qui veut encore avoir la tête contre une planche?

Habitué des jeux de mots incisifs, l’acrobate des mots et modérateur Kilian Ziegler a aussi choisi pour conclure de secouer à nouveau la branche réunie de la forêt et du bois : celui qui s’écarte de la numérisation a une planche devant la tête. Ou : le bois sans numérisation est comme un enfant qui dort dehors. «Äs liet nid dinnä».

La prochaine conférence Bois 4.0 aura lieu le 24 juin 2020. ahb.bfh.ch/holz40

Bon à savoir

Initiative Forêt & bois 4.0

La transition numérique a engendré de profonds changements et ce processus va se poursuivre inexorablement. Pour l’industrie suisse de la forêt et du bois, ce changement représente un grand défi et il crée aussi de nouvelles opportunités. Dès lors, dans ce contexte évolutif, comment les entreprises peuvent-elles agir pour bien prendre le virage du numérique, pour en tirer le meilleur parti et en sortir renforcées ? L’initiative Forêt & bois 4.0 aborde ces questions en collaboration avec les acteurs du secteur bois et de son réseau de valeur ajoutée, depuis le travail en forêt jusqu’aux utilisateurs finaux en passant par toutes les étapes de transformation. Les différentes activités sont soutenues par les associations professionnelles du secteur.
www.wh40.ch

Séminaire Stratégie de numérisation

La Haute école spécialisée bernoise offre un séminaire pour les chef-fe-s d’entreprises et les cadres qui veulent concrètement aborder la numérisation de leur entreprise. En quatre jours, des coachs les y aident à élaborer les paramètres fondamentaux de la stratégie de la numérisation dans leur entreprise – concrètement et en ciblant leurs besoins spécifiques
www.ahb.bfh.ch/ds

En savoir plus

Kontakt