Vélos tout terrain testés

28.02.2019 Le moteur électrique touche aussi les vélos tout terrain. L’émission «Kassensturz» teste en plein air dans le terrain et à l’intérieur dans le labo technique douze des modèles les plus populaires. Les bons vélos électriques coûtent cher – pourtant en choisissant correctement, on économise facilement 1000 francs.

De grandes différences en matière de distance parcourue.

L’examen technique des moteurs électriques se déroule à la Haute école spécialisée bernoise BFH à Bienne. Les distances parcourues par les vélos tout terrain électriques présentent de grandes différences, explique le professeur Heinrich Schwarzenbach: «Nous avons pris comme référence une montée de trois pourcent, ce qui correspond à la montée moyenne de la rampe Nord du Gothard. Si le cycliste pèse 80 kilos et roule avec le soutien maximal du moteur, les vélos les moins performants arrivent avec peine à Göschenen, les meilleurs jusqu’à Andermatt.». Les ingénieurs ont mesuré la distance la plus faible pour le Diavelo: 28 kilomètres. Le Bergamont E-Roxter a enregistré le plus de kilomètres avec 54. C’est presque le double. Si on roule à plat, les distances parcourues augmentent naturellement en conséquence, parce que le moteur est beaucoup moins sollicité. Les experts ont également mesuré de nettes différences au niveau de la puissance du moteur. Les moteurs les plus performants emmènent le cycliste sur la montagne avec une puissance double de celle des moteurs les plus faibles. «On le sent nettement en roulant, il est beaucoup plus agréable de se balader avec un grand soutien», déclare Schwarzenbach.

Domaine: Ingénierie + technique