Projets

Dans le domaine de la transformation des aliments et de la consommation, nous menons de nombreux projets de recherche et mandats de prestations. Il s’agit non seulement de petits projets, mais aussi de grandes études se déroulant sur plusieurs années.

Quelques projets

La liste de projets ci-dessous donne une idée de la diversité de nos activités. Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter les pages des différents groupes de recherche.

La recherche axée sur les nouvelles technologies dans le domaine alimentaire s’intéresse toujours plus aux techniques d’impression 3D, grâce auxquelles on peut créer des produits personnalisables. Elles ont bien entendu l’avantage de permettre la fabrication de lots constitués d’un seul produit. Cependant, ces techniques ont aussi leurs inconvénients, notamment liés à la vitesse de production. Nous mettons actuellement l’accent sur (a) le développement de nouveaux concepts de production disruptifs qui se distinguent des processus habituels par leur plus-value, (b) le développement de procédés de fabrication hybrides plus rapides et (c) le développement de mesures axé sur la science des matériaux.

L’objectif de ce projet interdisciplinaire est d’élaborer des concepts permettant une production décentralisée et numérique des aliments sur le point de vente, dans laquelle le lien entre l’homme et la machine joue un rôle central. Nous développons non seulement des stratégies de communication, mais aussi différentes chaines complexes de processus pour deux scénarios d’utilisation, que nous évaluons au moyen d’une analyse des bénéfices.

Près d’un tiers des aliments sont perdus ou gaspillés quelque part sur le chemin du champ à l’assiette, et la moitié de ces déchets sont produits dans les ménages privés. Non seulement ces pertes posent des problèmes éthiques, mais aussi elles ont un impact considérable sur l’environnement. Dans le cadre de ce projet, nous étudions comment les consommateurs font face à ce problème, quels sont les types de gaspillage alimentaire et comment s’adresser spécifiquement à ces segments pour réduire aussi efficacement que possible la quantité de nourriture perdue.

On dit des insectes qu’ils sont les aliments de demain. Mais qu’en est-il de leur acceptation par la population suisse? Quels arguments peuvent conquérir les consommateurs, et quel segment est le plus ouvert à cet égard? Ces questions, et bien d’autres, trouveront leurs réponses grâce à un vaste sondage diffusé en Suisse allemande et romande. Des dégustations-test viendront compléter les analyses.

L’atelier «Sensotainment», conçu aussi bien comme évènement de team building que comme formation continue à caractère ludique, vous fera découvrir les aliments sous un autre angle. Les spécialistes en analyse sensorielle de la HAFL se proposent de vous initier à la dégustation professionnelle de manière divertissante et enrichissante. L’atelier est conçu en fonction de l’objectif souhaité et en accord avec les organisateurs. Il s’articule autour de tests sollicitant le gout, l’odorat, le toucher et la vue.