Compétences

Nos recherches s’intéressent aux matériaux dans l’art et les biens culturels et tendent à répondre à des questions telles que: Quels sont les matériaux constituant une œuvre d’art? Comment de tels matériaux évoluent-ils et quelles sont les conséquences sur la conservation des œuvres? Comment peut-on transmettre la connaissance de matériaux dans l’art et la culture?

Analyses de matériaux

L’infrastructure remarquable de notre laboratoire des technologies du domaine des arts, notre équipe de recherche expérimentée et nos méthodes sélectionnées, en partie développées par nous-mêmes, nous permettent d’analyser en détail les matériaux de l’art et des biens culturels, de les déterminer et de les référencer par écrit et visuellement de manière analogique et numérique.

  • Analyse et documentation d’œuvres d’art et de biens culturels
  • Analyse des matériaux pour déterminer les composants organiques et inorganiques: spectroscopie infrarouge et Raman, analyse d’éléments (EDS), analyse thermique (TGA, DSC, CL), spectroscopie UV-Visible
  • Test des matériaux pour saisir leurs propriétés physiques: test de tension, simulation climatique et photovieillissement
  • Imagerie des œuvres d’art et biens culturels: radiographie, thermographie, photographie IR et UV, imagerie FTIR-FPA, modélisation Raman, microscopie optique, de fluorescence, de polarisation et microscopie électronique à balayage

Analyses de la technologie artistique et de la sémantique matérielle

Le contact avec la section Conservation et restauration et l’intégration du laboratoire du domaine des arts élargissent et complètent les compétences en sciences naturelles:

  • déterminations de la technologie des matériaux, p. ex. analyse des couleurs (pigments, matières de remplissage et agents liants) et conclusions d’un point de vue stratigraphique et temporel
  • Recherche de provenance grâce à la technologie de l’art
  • Recherche sur la signification des matériaux choisis

Classification de phénomènes de détérioration et leur prévention

Les changements survenus sur les œuvres d’art et les biens culturels ne sont pas toujours des détériorations. Il peut s’agir de traces d’utilisation qui méritent d’être conservées ou, dans le cas de bâtiments historiques, de rénovations nécessaires. Il faut alors analyser l’œuvre en détail, en classer les changements et proposer le cas échéant des mesures de conservation et de restauration pouvant également contenir des mesures de conservation préventive.

Développement de nouvelles technologies dans le domaine de l’art et des biens culturels

Les vastes connaissances sur les matériaux acquises grâce à la conservation d’œuvres d’art et de biens culturels ainsi que l’excellente infrastructure de la HKB constituent la base du développement de nouvelles technologies dans le domaine de l’art et des biens culturels pouvant également servir à des fins industrielles.

Transfert de connaissances sur les matériaux dans le cadre de la formation

Au début du programme des études en conservation et restauration, nous vous enseignons les bases du travail scientifique, aussi bien du point de vue de la réflexion et de la rédaction que de la classification du travail pratique. Les offres d’enseignement pertinentes pour la recherche se fondent sur ces bases. Vous préparez votre travail de master qui comprend obligatoirement une partie recherche et représente le travail final de vos études en conservation et restauration. Les contenus des cours axés sur la matérialité sont essentiellement transmis par les enseignant-e-s qui effectuent également de la recherche. Cela permet de garantir le transfert des résultats de la recherche de manière optimale.
Par ailleurs, la participation du pôle de recherche MA au réseau de formation Material Archiv et le développement de l’application pARTicip incarnent des offres supplémentaires de transfert.