EcoWelding : Un nouveau précédé écologique d’assemblage du bois sans adhésif

Le projet a permis de déterminer les causes théorique de la formation du joint, lors du soudage par friction linéaire du bois.Il s’agissait d’expliquer les phénomènes théoriques et d’augmenter performances techniques des joints.

Fiche signalétique

  • Département HESB | Architecture, bois et génie civil
  • Pôle de recherche Matériaux et la technologie du bois
  • Champ de recherche Technologie des adhésifs et chimie des polymères
  • Durée 01.11.2004 - 10.07.2006
  • Responsable du projet Frédéric Pichelin
  • Direction du projet Christelle Ganne-Chedeville
  • Équipe du projet Frédéric Pichelin
    Christelle Ganne-Chedeville
    Milena Properzi
  • Partenaires - établissements de recherche, y c. BFH ENSTIB-LERMAB
    HESB | Architecture, bois et génie civil
    INRA Champenoux
  • Mots-clés adhésion, bois, fusion des polymères, lignine, soudage du bois, thermographie infrarouge

Contexte initial

La première phase du projet concernait l’évaluation et la modelisation du développement de la microstructure, alors que la seconde phase de la recherche était orientée vers l’optimisation des performances techniques des connections soudées.

But

L’objectif du projet était d’acquérir des connaissances quantitatives et qualitatives sur le potentiel de la technique de soudage développée. On a insisté sur la compréhension des phénomènes théoriques se déroulant lors du processus.

Compétences clés

Soudage par friction linéaire, Anatomie du bois, Chimie du bois, Dégradation thermique du bois, Densitométrie aux rayons X, Thermographie infrarouge, Densification du bois, Traitements thermiques du bois, mécanque de la rupture, lignin.

Résultat

Une méthode infrarouge de mesure de la température a été développée. Ensuite, l’influence des paramètres de soudage, de l’anatomie et de la chimie du bois on été définies. L’interdépendance entre température, propriétés de la microstructure interfaciale, et résistance finale a été analysée. Enfin, des pièces de larges dimensions, des bois traités thermiquement et des panneaux dérivés du bois ont pu être soudés avec succès.

Perspectives

Les connaissances acquises ont permis de débuter un nouveau projet COST. De nouveaux contacts avec l’industrie se sont développés grâce à plusieurs mandats de recherche. La technologie devrait bientôt apparaître dans l’industrie.