sh@ttle – explorer la conduite automatisée

À l’avenir, nous conduirons de manière électrique, automatisée et en réseau. Le sh@ttle, une petite voiture modifiée pour la conduite automatisée par des étudiants et étudiantes sert de plateforme de formation et de recherche pour la mobilité de l’avenir.

Fiche signalétique

  • Département Technique et informatique
  • Pôle de recherche Durabilité
  • Champ de recherche Mobilité électrique
  • Durée (prévue) 01.01.2019 - 18.06.2019
  • Responsable du projet Peter Affolter
  • Direction du projet Peter Affolter
  • Partenaires - établissements de recherche, y c. BFH IEM - Institut pour la recherche sur l’énergie et la mobilité

Le projet

L’avenir de la conduite sera électrique, connecté et automatisé : avec notre projet sh@ttle, la Haute école spécialisée bernoise BFH s’inscrit dans l’air du temps et élargit le champ de ses compétences dans le domaine de l’automatisation et de l’interconnexion des véhicules.

Le projet sh@ttle a vu le jour en 2018 dans le cadre d’un travail de bachelor. Il a pour objectif de développer une plateforme de recherche et d’apprentissage en vue de préparer les étudiant-e-s aux nouvelles technologies en matière d’automatisation des véhicules. Cette plateforme est développée autour d’une Renault Twizy, dotée des composantes nécessaires pour un fonctionnement électrique, automatisé et connecté. Grâce au sh@ttle, les étudiant-e-s sont en mesure d’appréhender les technologies d’automatisation du véhicule, de suivre des formations initiales et continues à vocation pragmatique et de mener des projets de recherche conformes aux enjeux industriels.

Le programme d’études des ingénieur-e-s de demain est adapté aux nouveaux défis pour répondre aux attentes et aux besoins de l’économie et de l’industrie. Il couvre également la demande des PME en matière d’activités de recherche sur les thèmes modernes de la mobilité.

L’Institut pour la recherche sur l’énergie et la mobilité IEM de la BFH s’intéresse à la mobilité électrique depuis plusieurs dizaines d’années. Il a enregistré plusieurs succès d’envergure internationale dans le domaine de l’électrification des véhicules. Dans les années nonante, celle qui s’appelait encore l’École d’ingénieurs de Bienne avait ainsi décroché une place sur le podium du premier World Solar Challenge en alignant le véhicule solaire Spirit of Biel/Bienne. La BFH a par ailleurs soutenu l’industrie suisse à plusieurs reprises sur des questions liées à la mobilité électrique. Des projets ont ainsi pu être menés avec succès dans le domaine agricole, dans les transports publics, dans le secteur communal et dans les technologies minières.

sh@ttle

                       

                          

Logo sh@ttle