Le skateboard électrique – Du plaisir avec de la mobilité durable

La Haute école spécialisée bernoise mène des recherches sur l’électronique de l’avenir et mise sur les semi-conducteurs en nitrure de gallium et un système de gestion de batterie sans fil. Un skateboard développé par des étudiants et étudiantes sera présenté et pourra être testé sur place.

Fiche signalétique

  • Département Technique et informatique
  • Pôle de recherche Entraînement électrique
  • Champ de recherche Système de gestion de batterie sans fil
  • Durée (prévue) 01.11.2018 - 30.11.2018
  • Responsable du projet Martin Kucera
  • Direction du projet Martin Kucera
  • Partenaires - secteur privé Kyburz AG, Freienstein

Le projet

Les étudiant-e-s ont mis au point une planche à roulettes électrique. Sa particularité : L’utilisation d’un système de gestion de batterie sans fil et de semi-conducteurs en nitrure de gallium. À l’avenir, l’électronique des planches à roulettes électriques pourrait ainsi devenir moins encombrante et moins onéreuse.

Le système de gestion de batterie sans fil permet notamment d’améliorer la fiabilité du système. Un skateboard électrique se compose d’un moteur sans balais à courant continu et d’une grande quantité d’électronique. Les puissantes cellules de batterie qui y sont intégrées doivent être constamment surveillées et chargées en suivant rigoureusement la procédure spécifiée.

Le système utilisé par la Haute école spécialisée bernoise pour la surveillance des batteries n’a pas recours à des câbles. Cela présente un avantage, car, en raison de contraintes mécaniques répétées, ceux-ci ne sont pas fiables à long terme. Le système désormais utilisé de gestion de batteries sans fil, qui contrôle l’état de charge de ces dernières, est non seulement plus facile à fabriquer, mais aussi plus fiable.

La deuxième particularité du skateboard électrique est l’utilisation de semi-conducteurs en nitrure de gallium. La principale caractéristique du moteur à courant continu intégré dans le skateboard est la commutation qui ne s’opère pas, comme à l’accoutumée, à l’aide des balais, mais électroniquement. Le moteur du skateboard est contrôlé par un système électronique complexe, qui doit gérer des courants d’une grande intensité (de l’ordre de 50 ampères) tout en accusant des pertes minimales. Pour ce faire, la BFH a recours à des semi-conducteurs en nitrure de gallium qui maintiennent les pertes à un niveau aussi faible que possible et présentent l’avantage de pouvoir se passer du dissipateur thermique habituel.

Elektrisches Skateboard