L’atelier «Städtliwerkstatt» pour faiseurs et faiseuses de villes

L’espace urbain s’amenuise et pourtant, on continue de construire. Le taux élevé de vacance des logements et des zones industrielles qui en découle a des incidences considérables sur les communes – c’est le cas aussi à Huttwil. Le domaine de compétences Dencity examine les causes et les interactions de ce taux de vacance dans la commune – avec la participation active de la population de Huttwil. L’atelier «Städtliwerkstatt» a suscité la création d’une plateforme, qui recueille les idées et les souhaits de la population, ouvrant la voie à une nouvelle forme d’aménagement urbain.

Fiche signalétique

  • Département responsable Architecture, bois et génie civil
  • Institut Reallabor für neue integrative Planungsformate
  • Unité de recherche Urbane Entwicklung und Ökonomie
  • Durée (prévue) 01.12.2018 - 28.02.2020
  • Responsable du projet Christine Seidler
  • Direction du projet Christine Seidler
  • Équipe du projet Angela von Däniken
    Marcel Abegglen
  • Partenaire Kerngruppe Gemeinde Huttwil

Ausgangslage

Situation initiale

L’espace urbain s’amenuise et pourtant, on continue de construire. Cela accroit le taux de vacance des logements. Cette situation est particulièrement frappante à Huttwil, la commune de Suisse présentant le plus haut taux de vacance de logements à l’échelle nationale – 14,6%. Ce seul chiffre masque une évolution alarmante et inappropriée de l’aménagement du territoire, qui pourrait avoir une incidence économique et culturelle fatale à long terme sur d’autres communes et régions de Suisse.

Deux phénomènes – nouveaux en Suisse – se profilent tout particulièrement: l’effet donut et l’effet consommation en ligne. L’effet donut décrit en résumé la migration interne, le dépeuplement du centre, la désertification, la désintégration et l’érosion économique des finances municipales, l’émigration, la fuite des cerveaux – autant d’éléments aggravant la spirale descendante. Huttwil ne représente que la partie émergée de l’iceberg – d’autres communes sont potentiellement touchées par le phénomène. En outre, la consommation en ligne fait évoluer le commerce de détail et entraine la désertification et le dépeuplement des centres.

C’est pourquoi des approches holistiques d’aménagement du territoire s’imposent, qui prennent en compte la question de l’identité et des perspectives à long terme non seulement en termes de densification mais aussi de déclin. La mise en œuvre de cette approche se fait dans le cadre d’un mandat de recherche comprenant le nouveau format de planification intégrative et le projet pilote «Städtliwerkstatt».

Objectifs

L’objectif est de planifier des mesures appropriées destinées à renforcer l’identité et augmenter l’attractivité des centres-villes en garantissant un approvisionnement de base qui fonctionne bien. Le taux de vacance et le déclin fournissent la base pour créer de nouvelles opportunités de développement urbain, telles que densité réduite, augmentation des espaces verts et de la qualité de vie, et davantage de place réservée aux expériences et aux niches.

La participation active de la population revêt une importance capitale pour l’avenir et pour le maintien de la qualité de vie, que les villes soient déclinantes ou prospères. Chacun de ces deux scénarios est source d’émotions et de peurs qu’il faut braver, ce qui génère des conflits d’objectifs.

 

Procédure

Le format de planification numérique et analogique de l’atelier «Städtliwerkstatt» décrit dans le mandat de recherche constitue le cœur du processus de développement futur. Il s’agit d’impliquer les habitant-e-s en tant que faiseurs et faiseuses de ville. Le projet repose sur l’argument suivant: les processus axés sur les personnes touchées à l’échelle mondiale prouvent que la numérisation met à disposition des connaissances d’un genre nouveau, qui permettent de mieux résoudre les problèmes en interaction avec les processus de développement urbain existants et d’envisager notre avenir à l’aide de nouvelles conceptions et mises en œuvre.

Le domaine de compétences Dencity de la Haute école spécialisée bernoise planifie et modère l’atelier Städtliwerkstatt durant une année. Des étudiant-e-s du CAS Areal- und Immobilienprojektentwicklung contribuent à mettre en place des concepts possibles conjointement avec Dencity. Les acteurs et actrices principaux demeurent cependant les habitant-e-s d’Huttwil. Ce sont eux les expert-e-s sur place et ils sont les mieux à même de connaitre et de révéler les trésors et les perles de leur commune. Ces derniers doivent être découverts ensemble et utilisés pour un avenir commun.

Le site www.stedtliwerkstatt.ch (en allemand) sert, en marge des ateliers analogiques conduits sur place, de plateforme ouverte réservée aux questions et réponses sur l’avenir d’Huttwil. Le site est destiné à recueillir les idées de projets pour concevoir la bourgade de demain; ces idées seront ensuite discutées en communauté, voire développées. L’essentiel étant de garantir que la participation et le dialogue soient menés sur un pied d’égalité avec tous les acteurs concernés.

«Städtliwerkstatt» à Huttwil