BIMwood Processus de planification fondés sur le BIM dans la construction bois

Le plan d’action Suisse numérique 2018 exige que le Building Information Modeling BIM soit introduit dès 2021 pour les bâtiments de la Confédération et les régies fédérales. Incarnant une transition méthodique vers une nouvelle conception de la planification, le BIM s’éloigne des routines utilisées jusqu’à présent et propose des solutions aux questions pressantes soulevées par le secteur de la construction.

Fiche signalétique

  • Département(s) responsable(s) Architecture, bois et génie civil
  • Institut Institut de l'économie numérique de la construction et du bois IDBH
  • Unité de recherche Unité Fabrication numérique FGDF
    Construction numérique
  • Organisation d'encouragement Innosuisse
  • Durée (prévue) 01.03.2020 - 01.02.2022
  • Responsable du projet Thomas Rohner
  • Direction du projet Thomas Rohner
  • Partenaire schaerholzbau ag
    GKS Architekten Generalplaner AG
    Pirmin Jung Schweiz AG
    Design to Production GmbH
    Wirkungsgrad Ingenieure AG
    Hochschule Luzern – Technik &Architektur Kompetenzzentrum Typologie & Planung in Architektur (CCTP)
    Berner Fachhochschule – Architektur, Holz und Bau Institut für digitale Bau- und Holzwirtschaft (IdBH)
    Innosuisse

Point de départ

Le potentiel de la construction préfabriquée en bois se révèle considérable, notamment du fait qu’il contribue aux objectifs climatiques ambitieux du Conseil fédéral d’ici à 2050. Le secteur de la construction bois est prêt à passer au BIM. Mais les acteurs et actrices sont sollicité e s sans relâche dans sa mise en œuvre : le flux de travail est perturbé par la coexistence de multiples interfaces, des ruptures dans la chaine de processus ainsi que des processus de planification redondants. On note en particulier un manque de cohérence stratégique durant les premières phases de planification s’agissant des méthodes de préfabrication d’éléments de grandes dimensions utilisés dans la construction bois. Cette situation soulève les questions clés suivantes:

  • Comment prendre en compte la production et le montage de manière adéquate durant les premières phases de conception d’un bâtiment en bois?
  • Quelles décisions prendre, et à quel moment, sur le plan des couts et de la durabilité, pour permettre une gestion ciblée des projets de constructions préfabriquées en bois?

Procédure

Le projet BIMwood se penche sur ces questions et, porté par une équipe interdisciplinaire et des partenaires issu‑e‑s de la pratique, développe de nouvelles approches en matière de planification dans la construction préfabriquée en bois. Il existe un principe de planification peu appliqué ou peu connu dans la construction bois, qui a pourtant déjà fait ses preuves dans la conception de produits dans les années 80. Celui-ci prend en compte les aspects liés à la fabrication et à l’assemblage dès les premières étapes de la planification: Design for Manufacturing and Assembly DFMA.

Le DFMA représente une approche méthodologique idéale pour intégrer des connaissances clés issues des phases tardives d’un projet dans ses phases précoces. La «planification push» (poussée) utilisée jusqu’alors se trouve dès lors remplacée par une «planification pull» (tirée) sur le plan de la préfabrication.

L’équipe de projet de BIMwood déduit du principe de planification DFMA une restructuration du processus, décrit un cas d’utilisation pour la construction d’habitations en bois à faible cout et le valide dans une preuve de concept en rapport avec la performance qualitative et quantitative du processus.

Solution

Elle réunit les acteurs et actrices essentiels à la mise en œuvre d’une construction de logements durable et économique. Une phase de travail intensif de recherche et de développement a permis de remettre en question des routines, d’en élaborer de nouvelles, de les tester et d’y réfléchir. L’équipe du projet BIMwood a pu constater que la planification intégrative basée sur le numérique reposait sur une conception et une responsabilité communes du processus de planification. Avec la «planification en flux tiré» axée sur les objectifs, les phases formelles ont disparu au bénéfice d’une structure de processus orientée vers l’utilisateur et l’utilisatrice le long d’étapes pertinentes. Ce sont les logiques de la construction préfabriquée en bois qui ont donné le rythme. 

Les solutions esquissées par l’équipe de projet ne se révèlent actuellement pas encore entièrement réalisables. Il lui manque notamment des solutions techniques et des accords. De nombreux autres défis dans la planification basée sur la BIM dans la construction en bois attendent encore d’être résolus.   

Outre la Haute école spécialisée bernoise BFH et la Haute école de Lucerne HSLU, plusieurs partenaires économiques sont impliqués dans le projet: schaerholzbau ag, Pirmin Jung Schweiz AG, GKS Architekten Generalplaner AG, Design to Production GmbH et Wirkungsgrad Ingenieure AG. Ce projet a en outre été soutenu par Innosuisse. 

Symbolbild BIM Wood

Partenaires de recherche

  • Hochschule Luzern – Technik &Architektur
  • Kompetenzzentrum Typologie & Planung in Architektur (CCTP), Projektleitung
  • Berner Fachhochschule – Architektur, Holz und Bau
  • Institut für digitale Bau- und Holzwirtschaft (IdBH)

Le projet BIMwood est cofinancé par Innosuisse.