Une visite de Thaïlande

09.10.2019 La Haute école spécialisée bernoise BFH et l’université thaïlandaise Khon Kaen University ont mené conjointement des recherches sur les fluctuations de la fréquence cardiaque chez les patientes et patients souffrant de lésions de la moelle épinière. L’Institut de réhabilitation et technologie de la performance IRPT accueillait le 9 octobre 2019 ses partenaires de recherche asiatiques.

Le prof. Dr Kenneth J. Hunt, directeur de l’Institut de réhabilitation et technologie de la performance IRPT, recevait quatre chercheurs de l’université thaïlandaise le mercredi 9 octobre 2019 à Berthoud. Cette rencontre avait pour but de développer ce projet de recherche commun, soutenu financièrement par le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI).

Le département de médecine de réadaptation de l’université thaïlandaise Khon Kaen University et la Haute école spécialisée bernoise étudient la corrélation entre l’activité physique et les fluctuations de la fréquence cardiaque chez les personnes souffrant de lésions de la moelle épinière. Les fluctuations de la fréquence cardiaque d’une personne fournissent des informations quant à son état de santé. Toutefois, ces fluctuations sont relativement faibles chez les personnes présentant des lésions graves, comme la paraplégie.

Ce projet est donc destiné à permettre aux médecins de mieux évaluer et comprendre l’état de santé de leurs patientes et patients simplement à l’aide de mesures de fluctuations de la fréquence cardiaque – aussi faibles soient-elles, comme c’est souvent le cas avec les personnes paralysées.

Alors que l’université thaïlandaise s’occupe de l’aspect clinique du projet – comme le recrutement des patientes et patients et les mesures – l’Institut de réhabilitation et technologie de la performance IRPT, sous la direction du prof. Dr Kenneth J. Hunt, se charge des aspects techniques tels que le développement du logiciel permettant de recueillir les données sur les fluctuations de la fréquence cardiaque puis de les analyser.

En savoir plus