Coronavirus: Informations actuelles

Cette page fournit des informations émanant de la BFH sur les mesures prises par l’institution en relation avec le coronavirus et sur les conséquences pour les activités de la haute école. Pour les informations plus générales concernant l’ensemble de la population, veuillez consulter le site de l’Office fédéral de la santé publique OFSP et du canton de Berne.

État : 15.01.2021, 14.00

Situation actuelle

Compte tenu de la situation épidémiologique tendue, le Conseil fédéral a décidé le 13 janvier 2021 de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre la propagation du coronavirus. Elles entreront en vigueur le 18 janvier 2021.

  • Télétravail obligatoire : Les collaborateurs et collaboratrices travaillent à leur domicile. La présence dans les locaux de la BFH n’est autorisée que dans les cas exceptionnels où leur activité ou l’infrastructure l’exige. Pour les personnes travaillant sur place, le port du masque reste obligatoire là où se trouvent plus d'une personne.  
  • Notamment les personnes vulnérables travaillent à leur domicile. Si leur activité exige une présence sur place, il s’agit de veiller à ce qu’elles n’entrent pas en contact étroit avec autrui (p. ex. bureau occupé par 1 seule personne). 
  • Les séances se tiennent en ligne. Elles n’ont lieu en présentiel qu’en cas de d’impératifs particuliers.  
  • Les manifestations publiques en présentiel sont interdites. Pour les enseignements, les règles existantes restent en vigueur.  
  • Les examens déjà planifiés ont lieu comme prévu : La plupart sont réalisés en ligne ; dans des cas exceptionnels et dûment motivés, ils peuvent aussi se faire en présentiel. 
  • Le service de prêt des bibliothèques reste ouvert. 
  • Les employé-e-s et étudiant-e-s de la BFH peuvent accéder aux bâtiments de la BFH avec leur BFH Card. 
  • Le semestre de printemps 2021 commencera en distanciel. Nous observons en permanence l’évolution de la situation et adapterons notre dispositif en fonction des décisions de la Confédération et du canton de Berne.  

Nous vous demandons de consulter régulièrement la Foire aux questions (FAQ) et de lire les textes attentivement. Veuillez toujours prêter attention à la date d’actualisation la plus récente des différentes rubriques.

Contact

Téléchargements

FAQ

Les informations suivantes sur la situation à la BFH sont constamment mises à jour. Veuillez également prendre note des informations fournies par les autorités fédérales et cantonales sur la pandémie de Corona :

Tous les étudiant-e-s et les employé-e-s sont priés de se conformer aux recommandations de l’OFSP.

Enseignement (bachelor, master, formations continues)

dernière mise à jour:  18.01.2021, 17h00

Basé sur les documents suivants : «Règlement coronavirus 2» et «Concept cadre de protection».

Les enseignements du semestre de printemps 2021 s’accomplissent par principe en tant que formation à distance. Les principes suivants s’appliquent aux enseignements demeurant en présentiel.

Comment l'hygiène dans les locaux est-elle assurée ?

Si des groupes se succèdent dans les salles, les surfaces (tables, poignées de porte, interrupteurs) et les matériaux très sollicités sont nettoyés régulièrement. Chaque département prend des dispositions à cet effet. Les salles dotées de fenêtres doivent être aérées au moins une fois par heure (10 minutes).

Dois-je utiliser l’application SwissCovid ?

Nous recommandons instamment l’utilisation de l’application SwissCovid.

Comment fonctionne le traçage des contacts dans l’enseignement ?

Pour les enseignements, le traçage peut se faire sur la base des données fournies pour chaque module dans IS-A. Il n’est pas nécessaire de saisir en plus les données des participant-e-s.

Quand dois-je porter un masque de protection dans les cours sur place ?

Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces intérieurs et extérieurs.

Je ne veux pas porter de masque de protection. Que dois-je faire ?

Sans masque, vous ne pourrez pas participer aux enseignements pour lesquels il est exigé. S’il s’agit d’un cours à présence obligatoire, votre non-participation est considérée comme une absence. Il revient aux étudiant-e-s de rattraper les contenus traités en leur absence.  

Pour des raisons de santé, je ne peux pas porter de masque. Est-ce que je peux quand même séjourner dans les locaux de la BFH?

Les personnes qui ne peuvent pas porter de masque pour des raisons de santé peuvent participer à des cours ou travailler sur place à la condition de présenter un certificat médical. La condition est toujours de pouvoir respecter une distance d’au moins 1,5 mètre. Si ce n’est pas possible, il faut recourir à l’enseignement à distance ou au télétravail. Veuillez porter votre attestation sur vous en tout temps pour le cas où elle serait demandée.

Est-il également demandé aux enseignant-e-s de porter un masque de protection ?

Le port obligatoire du masque s’applique dans tous les cas également aux enseignant-e-s.

Qui vérifie que tout le monde respecte les règles de distanciation ou l'obligation de porter un masque ?

Chacun-e doit agir de façon responsable. Dans les salles de cours, il revient aux enseignant-e-s de veiller au respect des règles concernant la distance et le port du masque. Si un étudiant-e y contrevient, l’enseignant-e doit lui intimer l’ordre de quitter les lieux.

Faut-il porter un masque lors d’excursions faisant partie des enseignements ?

Oui.

Dois-je porter un masque de protection pendant les pauses, en quittant une salle ou en changeant de salle ?

Oui.

Que faire si je n'ai pas de masque de protection avec moi ?

En règle générale, les étudiant-e-s et les employé-e-s peuvent acquérir des masques à la réception, au prix d’1 franc.

 

 

 

 

Puis-je assister aux cours sur place même si je suis malade ou si je ne me sens pas bien ?

Si vous présentez des symptômes évidents de maladie tels que fièvre, sensation de fièvre, mal de gorge, toux, essoufflement, douleurs musculaires ou perte soudaine de l'odorat et/ou du goût, veuillez suivre les consignes sur l'isolement : www.bag.admin.ch/selbstisolation.

Si les symptômes apparaissent sur place, la personne affectée en informe les responsables du module ainsi que le ou la responsable de la filière et rentre immédiatement chez elle en portant sur son chemin un masque de protection.

Dois-je rester à la maison si je me sens mal, même si je vais ainsi manquer un cours sur place ?

Oui, dans tous les cas, si vous présentez des symptômes évidents de maladie tels que fièvre, sensation de fièvre, mal de gorge, toux, essoufflement, douleurs musculaires ou perte soudaine de l'odorat et/ou du goût. Au sujet des contenus traités en votre absence, veuillez contacter la personne responsable du module. Cependant, il revient aux étudiant-e-s d’assurer le rattrapage des contenus manqués.

Je reviens d'un pays ou d'une région présentant un risque accru d'infection et je dois me mettre en quarantaine. Puis-je quand même assister aux cours si je respecte les mesures de protection prescrites ?

Non ! Les dispositions de l’OFSP s'appliquent. Important : un test négatif n'annule pas l'obligation de quarantaine, ni n’en réduit la durée. Les personnes qui ne respectent pas la quarantaine de dix jours encourent une amende.

Je dois me mettre en quarantaine ou isolement et ne peux donc pas assister à mes cours. Que dois-je faire ?

Dans un premier temps, veuillez contacter le ou la responsable de votre filière d’études.

Y a-t-il des inconvénients pour moi si je ne peux pas assister aux enseignements en raison d’une mesure d'isolement ou de quarantaine ?

En principe, vous avez droit à l'égalité de traitement. Dans certains cas, il se peut que l'objet ne puisse pas être remplacé ou compensé (par. ex. excursions). Contactez les enseignant-e-s avec qui vous avez suivi un cours / module, qui veilleront à ce que vous ayez accès aux documents et aux contenus.

Soupçon d’infection au coronavirus ou cas avéré d’infection : que faire ?

Les étudiant-e-s ou employé-e-s chez qui une infection au coronavirus a été diagnostiquée ou qui soupçonnent une infection trouveront les informations nécessaires ici :

Soupçon d’infection

Si vous présentez des symptômes évidents de maladie tels que fièvre, sensation de fièvre, mal de gorge, toux, essoufflement, douleurs musculaires ou perte soudaine de l'odorat et/ou du goût, veuillez effectuer l’auto-évaluation coronavirus proposée par l’OFSP, et agir ensuite selon consignes de cet office :  https://check.bag-coronavirus.ch/screening.

Cas avéré d’infection

A moins d’une règlementation propre à un département, les dispositions suivantes s’appliquent :

  • En présence d’un test positif au coronavirus, les étudiant-e-s avertissement immédiatement le ou la responsable de filière, si les jours précédents ils ou elles ont suivi des cours présentiels.
  • En présence d’un test positif au coronavirus, les employé-e-s avertissement immédiatement leur responsable hiérarchique.
  • Les responsables hiérarchiques ou les responsables de filière confirme dans tous les cas la réception de l’information.
  • Les responsables hiérarchiques informent les Ressources humaines
  • Si dans les deux heures vous ne recevez pas de confirmation de réception de la part de votre responsable de filière, respectivement de votre responsable hiérarchique, il faut vous adresser directement au directeur ou à la directrice de département.
  • Il est très important que cette information se fasse très rapidement.

Si l’information est communiquée dans un cercle plus large, il y a lieu de ne pas nommer la personne concernée, ce pour des raisons de protection des données.

Les mesures de quarantaine ou d’isolement pour qui a été en contact avec une personne infectée sont prononcées par l’Office du médecin cantonal. Dans l’entre-temps, le directeur ou la directrice de département peut pour l’immédiat émettre une recommandation de quarantaine.

Le semestre de printemps 2021 commencera en distanciel.

Puis-je utiliser librement le matériel d’enseignement et les vidéos mises à disposition en ligne ?

Non, les principes relatifs aux droits d'auteur aux droits de tiers s'appliquent. Cela signifie que les contributions et les médias (films, photos) que les enseignant-e-s et les autres étudiant-e-s mettent à disposition en ligne doivent être traités de manière confidentielle. Les documents ne peuvent être utilisés que dans le cercle restreint de la classe.

Est-ce que dans le cas de la formation continue les taxes de cours sont remboursées dans leur intégralité si les enseignements ont été annulés en raison du coronavirus ?

La BFH peut annuler ou interrompre des programmes et des cours de formation continue, indépendamment des possibilités de réalisation. Les taxes d’études sont alors restituées. Le remboursement se fait au prorata si des crédits ECTS ont déjà été obtenus.

Qu’est-ce qui est prévu si la réalisation d’un examen ou d’un contrôle de compétence s’avère impossible en raison du coronavirus ?

Dans une telle situation, les contrôles de compétence peuvent être reportés, respectivement le temps accordé pour l’accomplissement d’une tâche peut être prolongé dans une mesure appropriée. Dans le cas de travaux à remettre (sauf s’il s’agit d’un travail de bachelor ou de master), il est possible d’adapter l’énoncé de la tâche ou de la remplacer par une autre. Les éventuelles modifications vous sont communiquées en temps utile et par écrit.

Y a-t-il au semestre d’automne 2020-21 une possibilité supplémentaire de répéter les examens en cas d’échec à un contrôle de compétence ?

Lors de la conception des examens, les enseignant-e-s vérifient si, en vertu de l’article 7 du Règlement 2 coronavirus E-FC, une répétition supplémentaire peut être accordée. Le principe suivant s’applique : Le passage à la formation à distance ne justifie pas en soi une possibilité supplémentaire de répétition, puisque les descriptifs de modules ne définissent pas le lieu où l’enseignement est dispensé ni le mode d’acquisition des compétences.

Comment les examens d’admission et les tests d’aptitude sont-ils réalisés ?

Si un examen d’admission ou un test d’aptitude doit être réalisé sur place, les règles d’hygiène et de distanciation édictées par l’OFSP doivent être appliquées. Dans le cas où un changement intervient dans le contenu ou les modalités de réalisation, le département concerné vous en informe suffisamment à l’avance.

Je me trouve en quarantaine ou en isolement et ne peux pas me présenter à un contrôle de compétence. Que dois-je faire ?

Si vous ne pouvez pas passer un contrôle de compétence, un report peut être envisagé, respectivement le temps accordé pour l’accomplissement d’une tâche peut être prolongé de façon appropriée. Dans le cas de travaux à remettre (sauf s’il s’agit d’un travail de bachelor ou de master), il est possible d’adapter l’énoncé de la tâche ou de la remplacer par une autre. Les personnes concernées prennent contact avec leur enseignant-e aussi vite que possible.

Qui a autorité pour décider de changements dans le fonctionnement de l’enseignement ?

L’application des mesures concernant le fonctionnement de l’enseignement est du ressort des responsables de filières, avec l’appui des responsables de modules.

Puis-je obtenir un congé rétroactivement en relation avec le coronavirus ?

Oui, dans les filières de bachelor et de master, les étudiant-e-s peuvent demander rétroactivement un congé ou une exmatriculation : soit lorsque la pandémie de coronavirus a entraîné dans leur cas une entrée au service militaire, un engagement dans les services médicaux / pour d’autres fonctions semblables, ou des responsabilités de garde exceptionnelles ; soit lorsqu’un nombre élevé d’enseignements ont été reportés ou annulés. Les demandes doivent être faites au moyen du formulaire correspondant d’ici le 10 avril pour semestre de printemps. Les congés accordés dans ces cas ne sont pas comptés dans le nombre maximal de congés pouvant règlementairement être octroyés.

La pandémie de coronavirus et les mesures qu’elle a entraînées ont complètement chamboulé la planification de mes études. A qui m’adresser en vue d’un conseil ?

Veuillez prendre contact avec le service de conseil aux étudiant-e-s de votre département.

Offres externes de conseil

Une situation exceptionnelle qui perdure peut devenir pesante. Nous attirons votre attention sur le fait que les entretiens sur place, par téléphone ou en ligne auprès du Service de conseil des hautes écoles bernoises sont à possibles. Vous trouverez également bon nombre de conseils sur les sites santépsy et inclousiv.ch (ce dernier seulement en allemand).

Quels sont les règlements en vigueur ?

Au 1er août 2020 est entré en vigueur le « Règlement 2 coronavirus ». Il contient des dispositions dérogatoires concernant l’enseignement et la formation continue et prime les dispositions d’autres règlements en cas de différences. Ce règlement porte notamment sur les examens et contrôles de compétence, sur les modalités d’enseignement, sur le calendrier des semestres, sur la réalisation des formations continues, sur les congés et exmatriculations et sur les remboursements de taxes d’études. Il permet à la BFH, dans des cas justifiés, de s’écarter des règlements régissant ses activités. Les mesures prises en fonction de ces dérogations doivent être proportionnées et préserver l’égalité de traitement.

Le règlement ne permet pas de prendre en compte ma situation personnelle. Que puis-je faire ?

Prenez contact avec le ou la responsable de votre filière d’études et expliquez-lui votre cas. Votre situation sera examinée en vue de déterminer si elle justifie des dispositions particulières.

Est-ce que le concept cadre de protection de la BFH s’applique également aux enseignements se déroulant dans un autre établissement ?

Non. Si des enseignements ont lieu dans une autre institution, par exemple dans le cas d’un master en coopération, c’est le concept de protection de cette institution qui s’applique.

Étudiant-e-s entrants

Vous prévoyez un semestre d’échange ou des études à la Haute école spécialisée bernoise (BFH), et vous vous interrogez sur l’évolution de la situation? Vous êtes au bon endroit! C’est ici que les informations les plus actuelles sont fournies, afin que vous puissiez planifier votre mobilité à bon escient.

Dernière mise à jour le 11 novembre 2020

Généralités

A partir du 2.11.2020, les enseignements du semestre d’automne 2020 s’accomplissent par principe en tant que formation à distance. Dans les cas où des conditions particulières d'infrastructure sont requises, des exceptions sont possibles et nécessitent une autorisation, qui est du ressort du directeur ou de la directrice de département. 

Entrée en Suisse

Dans tous les cas, veuillez consulter les conditions d'entrée pour votre pays d'origine et la liste suivante de l'Office fédéral de la santé publique pour vérifier si vous arrivez d’un pays à risque et si vous serez donc soumis à une quarantaine de dix jours en Suisse.Les personnes qui souhaitent suivre une formation en Suisse d'une durée supérieure à 90 jours, pourront déposer une demande. Les demandes seront à nouveau traitées par les cantons.

Les ressortissants de pays tiers devront en principe soumettre leur demande à la représentation diplomatique suisse compétente de leur lieu de résidence.

Les ressortissants de l'UE/AELE devront soumettre leur demande à l'autorité cantonale des migrations compétente de leur futur lieu de résidence en Suisse.

L'entrée sera possible dès que les ressortissants de l'UE/AELE auront obtenu une autorisation de séjour ou que les ressortissants de pays tiers auront une autorisation d'entrée avec visa délivrée par la Suisse.

Informations supplémentaires: Office fédéral de la santé publique

Enseignements présentiels

Pour obtenir des informations actuelles, veuillez consulter la rubrique «Enseignements présentiels (études et formation continue)».

Vie sociale

La situation sanitaire évolue rapidement. C'est pourquoi les règles de la vie sociale sont fréquemment adaptées. Celles-ci peuvent être consultées sur le site de l’Office fédéral de la santé. Il est important de rester flexible et informé afin de pouvoir faire face avec succès à la vie quotidienne en Suisse, même avec des restrictions.

IMPORTANT : Veuillez noter que le port d'un masque est obligatoire dans de nombreux lieux publics. Informations complémentaires: Office fédéral de la santé publique / Canton de Berne Coronavirus

Étudiant-e-s sortants

Vous prévoyez une mobilité à l’étranger? Veuillez consulter les informations fournies par l’université d’accueil, ainsi que les dispositions concernant l’entrée dans le pays concerné. Au besoin, vous pouvez prendre contact avec l’International Office.

Personnel

dernière mise à jour:  18.01.2021, 17h00

Veuillez tenir compte du concept cadre de protection de la BFH et des FAQ suivantes.

Les collaborateurs et collaboratrices travaillent à leur domicile. La présence dans les locaux de la BFH n’est autorisée que dans les cas exceptionnels où leur activité ou l’infrastructure l’exige. Pour les personnes travaillant sur place, le port du masque reste obligatoire là où se trouvent plus d'une personne. Les responsables hiérarchiques ont à mettre en œuvre ces dispositions relatives au télétravail dans leurs unités.

Les jours de télétravail doivent être indiqués comme tels dans le calendrier Outlook personnel. Les personnels doivent être joignables par e-mail ainsi qu’au téléphone (par déviation d’appel, sur MS Teams ou par rappel de la part de la personne contactée). Le temps de travail doit être enregistré comme de coutume (note « Homeoffice »). 

Les personnes à risque

est actuellement en cours de traduction

Règles pour les réunions

Les séances se tiennent en ligne. Elles n’ont lieu en présentiel qu’en cas de d’impératifs particuliers. 

Je suis en télétravail. Est-ce que la BFH met le matériel à ma disposition?

Le personnel est autorisé à emprunter et à emmener du matériel (p. ex. écran, station d’accueil, clavier, souris) à domicile à partir de son poste de travail à la BFH si cela peut faciliter son travail à la maison. Chaque personne est responsable du transport à domicile et du retour de l’équipement, ainsi que de l’installation sur le poste de travail à la BFH à la fin de la période de télétravail.

Fonctionnement de la recherche BFH

La BFH applique par principe l’obligation générale de porter un masque dans tous les espaces intérieurs et extérieurs.

Personnel de recherche : La présence aux différents lieux de recherche de la BFH (laboratoires, ateliers, studios, essais en extérieur, etc.) est réduite au minimum et s'effectue dans le strict respect des règles d'hygiène et de conduite de l'OFSP (se laver les mains ; obligation de porter un masque si la distance de 1,5 mètre ne peut pas être respectée et s'il n'existe pas de protection physique telle qu'une cloison de séparation ; veiller à un renouvèlement de l’air 1 fois par heure). 

La BFH a largement adapté sa recherche aux mesures des autorités visant à endiguer le SARS-CoV-2. Toutes les activités de recherche et de prestation de services sont effectuées dans le respect des règles d’hygiène et de conduite de l’OFS (mesures d’hygiène et de comportement émanant de l’OFSP).La coopération avec des partenaires de pratique externes issus de l'économie, de la société, de la culture et du secteur public est garantie afin de promouvoir davantage l'innovation. 

Les partenaires du projet doivent contacter leur personne de contact au BFH ou corona@bfh.ch pour toute question et information complémentaire.

Veuillez respecter les mesures de protection suivante pour le travail au bureau:

Port du masque est obligatoire

Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces intérieurs et extérieurs, à moins qu’on soit seul-e dans une pièce.

Nettoyage des mains

Lavage régulier des mains avec du savon, en particulier avant d’arriver au poste de travail, avant et après les pauses.

Maintien des distances

L’occupation maximale de la pièce doit être calculée de façon à pouvoir appliquer la règle des 1.5 mètres de distance. 

Mesures possibles:

  • La présence physique à la BFH doit être réduite au strict minimum
  • Rotations au sein des équipes et entre les équipes entre le travail sur place et le télétravail.
  • Missions partiellement réalisées sur place.
  • Déménagement dans les locaux de l'école si possible
  • Nettoyage des surfaces et des objets

Veiller à un renouvèlement de l’air régulier et suffisant dans les espaces de travail (aération au moins 1 fois par heure pendant env. 10 minutes).

En cas d’utilisation en commun des bureaux: nettoyer régulièrement les surfaces et les objets (p. ex. surfaces de travail, claviers, téléphones) avec un produit de nettoyage du commerce.

Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces intérieurs et extérieurs.

Exception :

  • On est seul-e dans une pièce.
  • Cantines, restaurants du personnel, salles de pause : Le masque ne peut être retiré que lorsqu’on est assis-e à une table

Pour des raisons de santé, je ne peux pas porter de masque. Est-ce que je peux quand même séjourner dans les locaux de la BFH?

Les personnes qui ne peuvent pas porter de masque pour des raisons de santé peuvent participer à des cours ou travailler sur place à la condition de présenter un certificat médical. La condition est toujours de pouvoir respecter une distance d’au moins 1,5 mètre. Si ce n’est pas possible, il faut recourir à l’enseignement à distance ou au télétravail. Veuillez porter votre attestation sur vous en tout temps pour le cas où elle serait demandée.

Port du masque est obligatoire

Dès lundi 12 octobre 2020, le port du masque est obligatoire dans les salles de pause. Les personnes pourront enlever leur masque tant qu’ils restent attablés. Si nécessaire, faites des pauses à des intervalles échelonnés.   

Nettoyage des mains

Se laver régulièrement les mains avec du savon avant et après les pauses.

Maintien des distances

Respecter l’occupation maximale des locaux (au moins 4 m² par personne). Maintenir aussi les distances dans les files d’attente. 

Nettoyage des surfaces et des objets

Veiller à un renouvèlement de l’air régulier et suffisant dans les espaces de travail (aération au moins 1 fois par heure pendant env. 10 minutes).

Congé de courte durée et quarantaine

Arrêté du Conseil-exécutif du 16 septembre 2020: Mesures préventives en droit du personnel en cas de mise en quarantaine suivant une consigne officielle ou d’interdiction de travailler liée à la grossesse 
 

Je dois me mettre en quarantaine suite aux consignes officielles. Puis-je prendre un congé payé de courte durée?


Si vous devez vous mettre en quarantaine suivant une injonction des autorités (p. ex. sur instruction du service cantonal de traçage des contacts), votre supérieur-e vérifie tout d’abord si vous pouvez exercer votre activité en télétravail. Si cela n’est pas possible pour des raisons inhérentes à votre fonction ou au fonctionnement du service, vous avez la possibilité de prendre un congé payé de courte durée. Celui-ci est accordé par votre supérieur-e à concurrence du temps nécessaire, mais au maximum jusqu’à la fin de la période de quarantaine prescrite. 

Vous ne pouvez en aucun cas prétendre à un congé payé de courte durée si vous avez manifestement enfreint les règles d’hygiène et de conduite fixées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ou les mesures de protection cantonales ou le plan de protection de la BFH. Il est également exclu de bénéficier d’un congé payé de courte durée si, au moment du départ, le pays de destination figurait déjà sur la liste des États et zones présentant un risque élevé d’infection.

Remarque importante: Le solde positif d’heures de travail (solde de l’horaire de travail annualisé) doit être réduit à zéro avant de pouvoir prétendre à un congé payé de courte durée en cas de mise en quarantaine prescrite par les autorités. Ce règlement s'applique aussi aux employés du modèle «convention de prestations» RAZ. 

Vous trouverez de plus amples informations sur le droit du personnel cantonal en lien avec la pandémie de coronavirus dans la FAQ du canton

Mon enfant doit se mettre en quarantaine suite aux consignes officielles. Puis-je prendre un congé payé de courte durée?


Si vous ne pouvez pas exercer votre activité sur votre lieu de travail du fait d’une mise en quarantaine prescrite par les autorités pour votre propre enfant ou pour un enfant vivant sous votre toit, et que le télétravail n’est pas possible pour des raisons inhérentes à votre fonction ou au fonctionnement du service, votre supérieur-e vérifiera si vous pouvez exercer votre activité en télétravail. Si cela n’est pas possible pour des raisons inhérentes à votre fonction ou au fonctionnement du service, vous avez la possibilité de prendre un congé payé de courte durée. Celui-ci est accordé par votre supérieur-e à concurrence du temps nécessaire, mais au maximum jusqu’à la fin de la période de quarantaine prescrite.

Vous ne pouvez en aucun cas prétendre à un congé payé de courte durée si vous avez manifestement enfreint les règles d’hygiène et de conduite fixées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ou les mesures de protection cantonales. Il est également exclu de bénéficier d’un congé payé de courte durée si la quarantaine suit un voyage pour lequel, au moment du départ, le pays de destination figurait déjà sur la liste des États et zones présentant un risque élevé d’infection.

Remarque importante: Le solde positif d’heures de travail (solde de l’horaire de travail annualisé) doit être réduit à zéro avant de pouvoir prétendre à un congé payé de courte durée en cas de mise en quarantaine prescrite par les autorités. Ce règlement s'applique aussi aux employés du modèle «convention de prestations» RAZ.   

Vous trouverez de plus amples informations sur le droit du personnel cantonal en lien avec la pandémie de coronavirus dans la FAQ du canton

En raison de ma grossesse, mon médecin m’a interdit de travailler. Puis-je prendre un congé payé de courte durée?


Si un médecin impose une interdiction de travailler à une collaboratrice enceinte en vertu de l’ordonnance du DEFR sur les activités dangereuses ou pénibles en cas de grossesse et de maternité (Ordonnance sur la protection de la maternité; RS 822.111) sur la base d’une évaluation des risques liés au coronavirus sur le lieu de travail et si, pour des raisons inhérentes à la fonction de la femme enceinte ou au fonctionnement du service, il n’est pas possible de lui attribuer un autre lieu de travail ou d’opter pour le télétravail dans des conditions autorisées par l’évaluation médicale, il est possible de bénéficier d’un congé payé de courte durée. Celui-ci est accordé par le/la supérieur-e à concurrence du temps nécessaire, mais au maximum tant que le risque subsiste sur le lieu de travail ou jusqu’à ce qu’un autre travail puisse être attribué. 

Le droit au congé payé de courte durée vaut également en cas de solde positif d’heures de travail (solde de l’horaire de travail annualisé). Ce règlement s'applique aussi aux employés du modèle «convention de prestations» RAZ.  

Vous trouverez de plus amples informations sur le droit du personnel cantonal en lien avec la pandémie de coronavirus dans la FAQ du canton

Saisie dans SAP du congé payé de courte durée


Les collaborateurs/-trices relevant du modèle de temps de travail annualisé (JAZ) saisissent les congés payés de courte durée dans tous les cas susmentionnés sous la catégorie de présence/absence «Prise en charge de proches», code d’absence 0714. La comptabilisation est généralement effectuée sur le centre de coûts principal. Les spécifications habituelles pour la saisie des absences sont applicables:

  • Le nombre d’heures journalières visé de 8,4 heures ne doit pas être dépassé (ne pas générer d’horaire de travail annualisé).
  • Le nombre d’heures hebdomadaires visé ne doit pas être dépassé (ne pas générer d’horaire de travail annualisé).
  • La saisie «de–à» ne doit pas être mélangée avec la saisie forfaitaire (p. ex. 3 heures fixes).
  • Indiquer «coronavirus» dans les informations succinctes.
  • Les collaborateurs à temps partiel saisissent le temps de travail et/ou la «Prise en charge de proches» uniquement pour les jours ouvrables convenus/habituels.

Pour le personnel des modèles de travail JAZ et RAZ: les vacances prévues doivent être prises. La prise de décision sur les exceptions justifiées incombe aux responsables de département.

Vacances dans les pays à risque

Qui malgré les avertissements officiels se rend dans un pays ou une région à risque et au retour se voit, par décision des autorités, dans l’obligation de se mettre en quarantaine, ne perçoit pas de rémunération durant cette période. Les jours non travaillés doivent être compensés (temps de travail annuel, avoirs de vacances, compte épargne-temps, congé non payé). Si une personne est atteinte de la COVID-19 suite à un tel séjour, L’Office du personnel, invoquant la maladie causée par négligence grave, peut prononcer la réduction ou la suspension du traitement sur demande de l’autorité d’engagement (art. 53 OPers).

Soupçon d’infection au coronavirus ou cas avéré d’infection : que faire ?

Les étudiant-e-s ou employé-e-s chez qui une infection au coronavirus a été diagnostiquée ou qui soupçonnent une infection trouveront les informations nécessaires ici :

Soupçon d’infection

Si vous présentez des symptômes évidents de maladie tels que fièvre, sensation de fièvre, mal de gorge, toux, essoufflement, douleurs musculaires ou perte soudaine de l'odorat et/ou du goût, veuillez effectuer l’auto-évaluation coronavirus proposée par l’OFSP, et agir ensuite selon consignes de cet office :  https://check.bag-coronavirus.ch/screening.

Cas avéré d’infection

A moins d’une règlementation propre à un département, les dispositions suivantes s’appliquent :

  • En présence d’un test positif au coronavirus, les étudiant-e-s avertissement immédiatement le ou la responsable de filière, si les jours précédents ils ou elles ont suivi des cours présentiels.
  • En présence d’un test positif au coronavirus, les employé-e-s avertissement immédiatement leur responsable hiérarchique.
  • Les responsables hiérarchiques ou les responsables de filière confirme dans tous les cas la réception de l’information.
  • Les responsables hiérarchiques informent les Ressources humaines
  • Si dans les deux heures vous ne recevez pas de confirmation de réception de la part de votre responsable de filière, respectivement de votre responsable hiérarchique, il faut vous adresser directement au directeur ou à la directrice de département.
  • Il est très important que cette information se fasse très rapidement.

Si l’information est communiquée dans un cercle plus large, il y a lieu de ne pas nommer la personne concernée, ce pour des raisons de protection des données.

Les mesures de quarantaine ou d’isolement pour qui a été en contact avec une personne infectée sont prononcées par l’Office du médecin cantonal. Dans l’entre-temps, le directeur ou la directrice de département peut pour l’immédiat émettre une recommandation de quarantaine.

Que se passe-t-il si je ne peux pas fournir à temps le certificat médical ?

Canton de Berne – coronavirus: informations sur le droit du personnel cantonal

Le port obligatoire du masque s’applique dans tous les cas également aux enseignant-e-s.

Voyages d’affaires à l’étranger et mobilité du personnel

En raison de la lutte mondiale contre la pandémie, la planification de voyages à l’étranger, par exemple pour des conférences ou des réunions de recherche, s’avère plus complexe qu’auparavant. L’OFSP recommande de renoncer aux voyages à l’étranger qui ne sont pas nécessaires.

OFSP: Nouveau coronavirus : informations pour les voyageurs

Veuillez noter que la situation épidémiologique peut changer rapidement. Si votre destination est classée parmi les États ou territoires à risque élevé d’infection pendant votre voyage, vous devrez vous placer en quarantaine à votre retour en Suisse – la liste en vigueur au début de votre voyage ne sera pas prise en compte.

À la BFH, ce sont les responsables des départements qui autorisent ou non les voyages d’affaires à l’étranger.

Que cela signifie-t-il pour la mobilité du personnel ? Il y a à nouveau la possibilité de réseauter efficacement avec des partenaires institutionnels à l'échelle internationale. Les mobilités SEMP peuvent être à nouveau réalisées si les risques ont été soigneusement évalués au préalable et si les responsables des départements approuvent le déplacement. Les options d'échange numérique devraient également être prises en compte dans cette évaluation.

Plus d'informations sur le droit du personnel cantonal

Manifestations + Exploitation

dernière mise à jour:  18.01.2021, 17h00

Manifestations publiques (à l’exception des cours)

Les manifestations publiques en présentiel sont interdites.

Bibliothèques

Dès lundi 26 octobre 2020, les salles de lecture sont fermées.

Pour plus d’informations sur les différentes bibliothèques, veuillez consulter les pages Internet correspondantes: bfh.ch/bibliotheques

Cantines, cafétérias et restaurants du personnel

Dès lundi 12 octobre 2020, le port du masque est obligatoire dans les cantines, cafétérias et restaurants du personnel. Les personnes pourront enlever leur masque tant qu’ils restent attablés.

Elles le font en tenant compte du plan de protection sous COVID-19 pour l’hôtellerie-restauration. Pour en savoir plus sur les différents établissements BFH de restauration, prière de consulter les informations fournies sur l’Internet ou l’intranet.

Les bâtiments de la BFH sont accessibles aux employé-e-s et étudiant-e-s.

Pour le public, les règles d’accès varient en fonction du site. Les informations à ce sujet sont fournies par les départements : www.bfh.ch/fr/la-bfh/lieux-infrastructures/lieux/

Port du masque obligatoire

Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces intérieurs et extérieurs.

Exception :

  • On est seul-e dans une pièce.
  • Aux cantines, restaurants du personnel et salles de pause le masque ne peut être retiré que lorsqu’on est assis-e à une table.