Quo vadis homo sapiens : « Retour vers le futur » ou « Le nouvel âge de pierre » ?

07.06.2021 Le professeur Nils Melzer, rapporteur spécial de l’ONU, conseiller en politique de sécurité au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et délégué du CICR dans les zones de conflit et de crise, vous invite à dialoguer avec lui au sein de la Haute école spécialisée bernoise BFH sur le retour de l’état de non-droit.

Voilà 200 ans, les philosophes des Lumières triomphaient, et avec eux des idéaux comme la raison, la morale et le bien commun. Les formes d’État autocratiques furent détrônées par la démocratie, la séparation des pouvoirs et l’État de droit. Avec la fin de la Seconde Guerre mondiale, la fondation des Nations Unies et la chute du Mur de Berlin, une utopie fondée sur la paix dans le monde, la liberté et les droits de l’homme semblait enfin à portée de main au tournant du millénaire. Puis survint le 11 septembre 2001, suivi de vingt années marquées par le déclin des valeurs occidentales et par la guerre contre la terreur, les guerres d’agression, les meurtres par drones interposés, la torture, l’État policier et la nouvelle guerre froide. Les conflits sans fin sont légion : Afghanistan, Irak, Syrie, Libye, Yémen – et, bientôt peut-être, l’Iran et le Venezuela.

Les crises se succèdent : dette, migrant-e-s, environnement, pandémie. Chaque fois, une minorité toujours plus petite tire son épingle du jeu sur le dos d’une majorité sans cesse croissante. La solidarité sociale s’effrite, les privatisations s’accélèrent et la politique pragmatique, axée sur la recherche de solutions, cède du terrain face aux manœuvres partisanes. Dénoncer les failles du système, c’est s’exposer au risque de bannissement des réseaux sociaux, à la « cancel culture », au cyberharcèlement ou, pire encore, à la persécution politique.

Une chose est sûre : poursuivre dans cette voie nous mènera droit dans le mur. Alors, que peut-on faire ? « Se réveiller, se regarder en face et assumer notre responsabilité politique, car tout est encore entre nos mains ! », estime le professeur Nils Melzer, qui a travaillé ces vingt dernières années en tant que rapporteur spécial de l’ONU, conseiller en politique de sécurité au Département fédéral des affaires étrangères ou encore délégué du CICR dans les zones de conflit et de crise. Nous vous invitons à dialoguer avec cet utopiste réaliste.

Quo vadis homo sapiens : « Retour vers le futur » ou « Le nouvel âge de pierre » ?

Programme et participation

Date :                 11 juin 2021
Heure :               15h à 16h30

Lieu :                  Auditorium de la Haute école spécialisée bernoise, Technique et informatique,
                            rue de la Source 21, 2501 Bienne
Déroulement :   diffusion en direct par Microsoft Teams
Langue :             allemand

Remarque : la conférence sera enregistrée.

Programme

15h00 : exposé « Quo vadis homo sapiens ? », Prof. Nils Melzer
15h30 : échanges et questions-réponses

Professeur Nils Melzer, rapporteur spécial de l’ONU, conseiller en politique de sécurité au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et délégué du CICR dans les zones de conflit et de crise

En savoir plus

Domaine: Informatique