Le Campus Biel/Bienne ouvrira ses portes au plus tôt à l’automne 2023

18.09.2019 Un report du lancement de la construction du Campus Biel/Bienne se profilait déjà en raison d’un litige avec un riverain. À ce motif vient s’ajouter le fait que l’Office des immeubles et des constructions (OIC) du canton de Berne a dû interrompre la procédure d’appel d’offres pour la recherche d’une entreprise totale. Les soumissions qui lui ont été présentées jusqu’ici se situent en effet au-delà du cadre financier posé par le canton. Comme l’annonce la Direction des travaux publics, des transports et de l’énergie du canton de Berne, la mise en service du campus doit être repoussée d’une année au moins.

Dans une première analyse, l’OIC a relevé les principaux facteurs expliquant les divergences entre les attentes du canton et les offres des soumissionnaires. En font partie la spécificité du projet en raison de sa taille et de sa complexité, les hautes exigences posées à la construction en bois et, partant, à la branche suisse du bois, les conditions générales définies pour le calendrier, les dispositions d’adjudication et les conditions contractuelles – autant d’éléments auxquels s’ajoutent les incertitudes actuelles en rapport avec la procédure d’autorisation.

Expertise indépendante

L’OIC a mandaté une expertise indépendante qui examinera également la procédure d’appel d’offres. Sur la base des résultats obtenus, l’OIC définira le potentiel supplémentaire et préparera une nouvelle mise au concours. L’office ne doute pas que ce deuxième appel permettra d’obtenir des offres plus avantageuses. L’objectif est de respecter les crédits votés par le canton sans que le projet perde en qualité. L’aménagement des espaces tel que souhaité par la BFH doit être réalisé comme prévu.

Le report était prévisible

Un report était déjà prévisible, car au niveau des autorisations, des décisions juridiques se font attendre. Ainsi, le plan de quartier n’est pas encore entré en force et un recours contre une expropriation est pendant. Dès lors, le permis de construire n’a pas été délivré. Ces points devraient également être clarifiés dans les prochains mois.

Répercussions sur la Haute école spécialisée bernoise

Le report aura des répercussions directes sur le regroupement géographique des départements AHB et TI ainsi que sur l’affectation des locaux actuellement occupés par la BFH. Des mesures devront être prises pour gérer ce renvoi.

La direction de la haute école regrette le report d’un an au moins de la mise en service du Campus Biel/Bienne, car ce projet représente une étape importante dans le développement stratégique de la BFH et pour le canton de Berne en tant que site de formation. Les impulsions significatives données à la collaboration interdisciplinaire et à l’exploitation de synergies entre les départements AHB et TI ne pourront pas déployer leurs effets aussi tôt que prévu.

Rubrique: Haute école spécialisée