Le système alimentaire considéré dans sa globalité

07.09.2022 Le Forum de politique agricole suisse 2022 l’a montré clairement: la Suisse a besoin d’une nouvelle politique agricole qui considère le système alimentaire dans son ensemble. Martin Pidoux nous explique ce concept et le rôle du Forum dans ce contexte.

Martin Pidoux, Schweizer Agrarpolitik Forum 2022
Martin Pidoux, enseignant en politique et marchés agricoles et coorganisateur du Forum de politique agricole suisse.

Martin Pidoux, qu’entendez-vous par «nouvelle politique agricole»?

Notre système alimentaire actuel n’est pas durable. C’est un fait. Et si nous voulons réduire notre empreinte écologique, il nous faut un nouveau type de politique agricole. Nous avons besoin d’une politique moins axée sur la production. La transformation, le commerce de détail et nous autres consommateurs et consommatrices portons tous notre part de responsabilité, à l’instar de l’agriculture. Ce qui nous manque, c’est une politique alimentaire globale.

Suffit-il d’une réforme, ou faut-il une révolution? Autrement dit, quelle direction la politique agricole suisse va-t-elle suivre?

Je ne pense pas que nous puissions faire table rase. Il s’agit quand même de notre alimentation. Nous ne pouvons pas nous permettre de tâtonner! Nous avons besoin de continuité et de stabilité. La conférence de Jonathan Baker sur la situation en Angleterre l’a bien illustré: les idées sont certes là, mais la mise en œuvre est incroyablement compliquée. 

À propos, j’ai trouvé intéressante l’intervention de Hansjörg Walter, ancien président de l’Union suisse des paysans. Il a demandé ceci: Que faut-il pour changer quelque chose dans la politique agricole? Il faut une pression extérieure, par exemple à travers les manifestations des jeunes pour le climat ou sous la forme d’initiatives sur le bienêtre animal. Les politiques agricoles ne changent pas d’elles-mêmes. 

Nous avons besoin d’une évolution continue, d’un développement vers l’avant, mais au bon rythme, et de manière proactive. Le monde n’est pas immuable, et les défis d’aujourd’hui et de demain ne sont plus les mêmes que ceux d’hier. Nous devons constamment adapter la politique agricole si nous voulons être à la hauteur des défis qui nous attendent. 

Martin Pidoux, Schweizer Agrarpolitik Forum

Cette année marquait la cinquième édition du Forum de politique agricole suisse. Y aura-t-il un jour une 10e édition?

Je l’espère, bien entendu! Mais je ne peux pas dire si le Forum perdurera sous cette forme, ni quels thèmes seront urgents dans cinq ans. La politique se nourrit toujours d’échanges et de dialogues. C’est pourquoi je pense que le Forum de politique agricole suisse gardera toute son importance dans cinq ou dix ans. 

Notre force, c’est le dialogue entre les différents acteurs. Nous donnons un aperçu la recherche actuelle et des perspectives de l’étranger. La conférence de Birgit Kopainsky et de Manuel Hempel a par exemple montré de manière impressionnante quel sera l’impact de l’évolution des conditions météorologiques sur l’agriculture norvégienne. Et en Suisse aussi, le changement climatique restera le principal veecteur. Je pense que les participant-e-s au Forum 2022 l’ont bien compris. 

C’est d’ailleurs l’objectif de notre Forum: propulser les thèmes brulants au cœur des discussions sur la politique agricole de demain. 

Save the date

Le Forum de politique agricole continue l’an prochain: Réservez dès maintenant les 31 aout et 1er septembre 2023! Davantage d’informations seront disponibles en temps utile sur la page consacrée à l’évènement.

En savoir plus

Domaine: Agronomie
Rubrique: Recherche