Un superaliment en bassin

10.08.2022 Robin Dorsaz, diplômé de master à la BFH-HAFL, dirige sa propre ferme de spiruline en Valais. Il nous raconte ce que c’est et d’où est venue son idée.

M. Dorsaz, qu’est-ce que la spiruline ?
 

La spiruline fait partie de ce que l’on appelle les algues bleues ou cyanobactéries. Comme les plantes, elles se développent par photosynthèse et donc grâce à la chlorophylle, mais elles ne sont constituées que d’une seule membrane cellulaire, comme les animaux. Du point de vue de la santé, cette caractéristique est très précieuse : elle permet une bonne digestion et une meilleure absorption des oligoéléments, acides aminés et autres nutriments. Son plus grand avantage est sa teneur naturelle en fer.

Comment récolte-t-on la spiruline ?


La récolte est très particulière et se fait deux fois par semaine : les plus grosses particules sont filtrées sur des tables et pressées en une biomasse verte. Puis elles sont formées par extrusion en petits spaghettis qui sont ensuite déshydratés pendant dix heures à 42 °C. À la fin du processus, la spiruline est prête à être consommée sous forme de flocons.
 

Récolte bihebdomadaire : Robin Dorsaz affairé à la tâche dans sa ferme de spiruline à Saxon (VS). (Images : mises à disposition) Agrandir l'image
Récolte bihebdomadaire : Robin Dorsaz affairé à la tâche dans sa ferme de spiruline à Saxon (VS). (Images : mises à disposition)


Vous êtes le premier producteur de spiruline en Valais : qu’est-ce qui vous a inspiré ?


J’ai découvert la spiruline lors d’un module de nutrition à la BFH-HAFL. Le cours portait sur différents superaliments. C’est là que j’ai acquis les premières notions sur cette microalgue et ses extraordinaires qualités nutritionnelles. Ça m’a immédiatement interpelé. Quand je me suis formé à la production de spiruline en France, j’ai trouvé qu’il n’y avait rien à redire au processus. Au contraire, la spiruline répond à de nombreuses exigences en matière de production durable, qui sont de plus en plus élevées en Suisse. La culture est naturelle et se fait en circuit fermé. Cela signifie qu’elle est très économe en eau et n’utilise pas de pesticides.

Vous avez étudié la biologie et le sport et obtenu un master en Agronomie. Quel est le lien ?


C’est certainement un parcours atypique, mais qui m’a permis de toucher à différents domaines très intéressants. Au final, ils ont en commun l’objectif de promouvoir le bienêtre humain, et ce notamment par le biais de l’alimentation. Ces différentes perspectives m’ont en outre aidé au moment de créer mon entreprise.
 

« Le chemin vers la création d’une entreprise est très long et demande beaucoup d’initiative personnelle », explique Dorsaz. Agrandir l'image
« Le chemin vers la création d’une entreprise est très long et demande beaucoup d’initiative personnelle », explique Dorsaz.


À propos d’entreprise : vous venez d’une famille de viticulteurs valaisans. Vos idées ont-elles immédiatement suscité l’approbation de vos proches ?
 

Oui, j’ai la chance de vivre dans une famille très entrepreneuriale. La capacité d’adaptation et d’innovation est très présente chez nous. On n’a pas non plus d’autre choix quand on travaille dans la production agricole. Le marché évolue si rapidement qu’il faut toujours être à l’affut des futures tendances.

Avez-vous un conseil à donner aux étudiant-e-s qui souhaitent mettre en oeuvre une idée innovante ?


Je dis aux gens qui visitent notre production de spiruline que nous avons de la chance d’être en Suisse : nous vivons très librement et avons beaucoup de possibilités. Le chemin vers la création d’une entreprise est cependant très long et demande beaucoup d’initiative personnelle. Il faut investir de l’énergie et du temps pour arriver au but. Il faut se motiver sans cesse.
 

Les « spaghettis de spiruline » sont déshydratés pendant dix heures à 42 °C. Agrandir l'image
Les « spaghettis de spiruline » sont déshydratés pendant dix heures à 42 °C.

Le magazine infoHAFL

Ce texte a été publié dans notre magazine infoHAFL 01/2022.

En savoir plus

Rédaction

Domaine: Sciences alimentaires
Rubrique: Études