Monitoring des espèces saproxyliques dans la réserve forestière de la Pierreuse

La réserve forestière de la Pierreuse et une des plus grandes réserves vaudoises. Sa diversité saproxylique (espèces liées au bois mort) n'a pour autant pas été étudiée systématiquement jusqu’ici.

Fiche signalétique

  • Département responsable Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires
  • Institut Gestion multifonctionnelle des forêts
  • Unité de recherche Écosystème forestier et gestion
  • Organisation d'encouragement Autres
  • Durée (prévue) 01.01.2022 - 01.11.2024
  • Responsable du projet Nicolas Roth
  • Direction du projet Nicolas Roth
  • Équipe du projet Nicolas Roth
    Prof. Dr. Thibault Lachat
    Michael Grüter
    Romain Angeleri
  • Partenaire Direction générale de l'environnement (DGE)
    Office fédéral de l'environnement (OFEV)
  • Mots-clés coléoptères, champignons, biodiversité, réserve forestière naturelle, la Pierreuse, bois mort, arbres-habitats, pessière, saproxyliques, arbres-habitats, Vaud

Situation

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) recommande de mettre 5% de la surface forestière en réserve naturelle. Le rôle principal de telles réserves est la conservation de la biodiversité et la promotion de la dynamique naturelle en forêt. Ce projet mené par la HAFL en coopération avec le WSL comporte deux objectifs. Premièrement, il s’agit de contrôler l’efficacité de la mise en réserve naturelle sur la biodiversité dans la réserve de la Pierreuse. Deuxièmement, ces résultats pourront servir de référence pour un suivi à long terme de l’évolution de la biodiversité dans les forêts étudiées. Les espèces saproxyliques représentent une partie essentielle de la biodiversité forestière et comprennent beaucoup d’espèces menacées. De plus, elles sont des indicatrices pour le caractère naturel des forêts et sont donc idéales pour comparer les réserves avec les forêts exploitées.

Piège à insectes dans Réserve forestière de la Pierreuse
Piège à insectes dans Réserve forestière de la Pierreuse

Approche

Nous échantillonnons les coléoptères et les champignons saproxyliques sur 4 ha en réserve et en forêt exploitée afin de pouvoir mesurer l'effet de la mise en réserve. Afin de pouvoir corréler les paramètres locaux avec les données des espèces saproxyliques, nous effectuons également un inventaire des arbres, du bois mort et des dendromicrohabitats sur toutes les placettes d’inventaire. La méthodologie du projet est identique à celle utilisée au niveau national. Ceci permet par la suite une comparaison des résultats à une plus grande échelle.

Ce projet contribue aux objectifs de développement durable suivants

  • 15: Protection de la faune et de la flore terrestres