Adaptation de l’exploitation agricole

La fréquence et l’intensité des risques climatiques vont augmenter et représenteront des défis importants pour le secteur agricole. Ce projet soutient le secteur agricole du canton de Vaud pour développer des mesures d'adaptation efficaces.

Fiche signalétique

Situation

Le projet RISC s’insère dans la 11e mesure du Plan Climat cantonal et ambitionne d’accompagner les agriculteurs vaudois dans une dynamique d’adaptation de leur entreprise agricole face aux risques climatiques. Les grandes cultures, la production fourragère et les habitats de l’agroécosystème sont des systèmes potentiellement vulnérables à la sécheresse, aux fortes pluie et aux excès d’eau.

Approche

A l’aide d’un diagnostic des vulnérabilités de l’exploitation face aux risques évoqués ci-dessus, ainsi que d’un diagnostic de la résilience de l’exploitation, les participants vont formuler une vision pour l’avenir et établir un plan d’action. Une fois le niveau d’exposition aux risques climatiques évalué et les forces et les faiblesses des exploitations identifiées par les résultats du diagnostic, les agriculteurs prioriseront l’un des axes stratégiques d’adaptation que nous avons identifiés : 1) Gérer la sensibilité des cultures au stress hydrique 2) Assurer une production de fourrage suffisante chaque année 3) Renforcer la lutte contre l’érosion 4) Gérer les contraintes pédoclimatiques pour l’utilisation des machines au champ 5) Améliorer la résistance des agroécosystèmes et de la biodiversité 6) Développer la gestion d'entreprise en intégrant les coûts de production Les mesures d’adaptation qui permettront de concrétiser le plan d’action sont d’ordre technique, organisationnel et structurel. Visant le maintien de la production sur le long terme, ces mesures devront être en adéquation avec les ressources à disposition et adaptées aux conditions locales du site de production. En outre, elles ne devront pas générer d’émissions de CO2 supplémentaires.