Sweet Edge

Le programme d’encouragement SWEET soutient la recherche et les innovations qui contribuent à la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050. En tant que partenaire de consortium, la BFH contribue à l’intégration des énergies renouvelables produites de façon décentralisée dans le système énergétique suisse.

Fiche signalétique

  • Département responsable Technique et informatique
  • Institut Institut pour la recherche sur l’énergie et la mobilité IEM
  • Unité de recherche IEM / Systèmes photovoltaïques
  • Organisation d'encouragement Office fédéral de l’énergie
  • Durée (prévue) 01.07.2021 - 30.06.2027
  • Responsable du projet Christof Bucher
  • Direction du projet David Joss
  • Équipe du projet Luciano Borgna
    Peter Wüthrich
  • Mots-clés Stratégie énergétique 2050, Energies renouvelables, Approvisionnement en énergie décentralisé, Photovoltaïque, Raccordement au réseau, Ondulateurs

Point de départ

La Stratégie énergétique 2050 de la Suisse va de pair avec une vaste adaptation de son système d’approvisionnement en électricité. SWEET EDGE porte un regard audacieux sur l’avenir: à quoi ressembleront les systèmes d’approvisionnement en énergie de la Suisse en 2050? Pour le savoir, trois régions modèles ont été définies: les villes, le Plateau et les régions alpines. Un vaste consortium regroupant des instituts de recherche, des entreprises privées et des exploitants de réseaux se charge de la modélisation et de la simulation des scénarios et définit les exigences qui en résultent pour la mise œuvre de la Stratégie énergétique 2050.

sweet edge bfh

Objectifs

SWEET EDGE a pour objectif ultime la modélisation des futurs systèmes énergétiques pour les villes, le Plateau et les régions alpines, l’identification des enjeux et, dans la mesure du possible, la définition de recommandations concrètes.

Le laboratoire photovoltaïque de la Haute école spécialisée bernoise est chargé d’examiner un aspect particulier: le raccordement au réseau des fournisseurs décentralisés. Cette partie du projet a pour ambition de répondre aux questions suivantes:

  • À l’avenir, que devront faire les entreprises de production d’électricité décentralisée (en particulier les installations photovoltaïques) pour être raccordées avec les quantités requises au réseau électrique et pour que les scénarios définis dans le cadre de SWEET EDGE soient atteints?
  • Comment garantir et démontrer que les prescriptions en la matière sont respectées?
  • Quelle est la situation à ce jour? Quels aspects sont déjà résolus et quelles mesures doivent encore être prises?

Procédure

En premier lieu, il s’agira de collecter et de catégoriser les questions actuelles et pertinentes pour SWEET EDGE soulevées par les gestionnaires de réseau de distribution (GDR) dans le domaine du raccordement au réseau des installations de production d’énergie décentralisées (IPE). Après cela, le laboratoire photovoltaïque et les GDR examineront les besoins des producteurs décentralisés ainsi que leur conformité au réseau. Pour les aspects particuliers du raccordement au réseau qui ne sont pas encore résolus de façon satisfaisante, les besoins seront définis et des documents de test développés

En collaboration avec la Commission électrotechnique internationale (CEI), des normes de contrôle garantissant le comportement correct des fournisseurs décentralisés seront en outre définies.

Le comportement des IPE décentralisées sera examiné localement dans le cadre de projets pilotes issus de SWEET EDGE et comparé avec les résultats de SWEET EDGE.