Environnement. Durabilité. Avenir.

08.02.2021 Dans le cadre d’une réforme globale, la Haute école spécialisée bernoise a procédé à la refonte de ses trois bachelors, en Agronomie, Sciences alimentaires et Sciences forestières. Les évolutions apportées dans ces trois disciplines placent la durabilité au cœur de cette offre d’études, qui se démarque ainsi des autres formations en Suisse. Le grand nombre d’options proposées permet aux étudiant-e-s d’orienter leurs études précisément en fonction de leurs besoins. Grâce à de nouvelles méthodes d’enseignement et aux connaissances qu’ils acquièrent sur les technologies numériques, ils sont parfaitement parés pour le monde du travail.

La durabilité est la compétence clé de la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires HAFL, un département de la Haute école spécialisée bernoise BFH. Le campus de Zollikofen lui accorde depuis de nombreuses années une place centrale tout au long de la chaine de valeur, qu’il s’agisse de détention d’animaux de rente et grandes cultures, de production et commercialisation d’aliments sains, ou encore de protection de la nature et de la forêt, et des plantes et animaux qui y habitent. Approvisionnement régional et transformation locale, limitation des transports inutiles et préservation des ressources naturelles: l’enseignement et la recherche se structurent autour d’un fil «vert». Avec la nouvelle réforme de ses trois bachelors, en Agronomie, Sciences alimentaires et Sciences forestières, la BFH-HAFL renforce son orientation stratégique en tant que «haute école verte par excellence».

Des études en phase avec le monde actuel

Dès les premières semaines, le nouveau programme d’études place au cœur de l’enseignement les défis et besoins actuels et futurs dans l’agriculture, les secteurs agroalimentaire et alimentaire ou l’économie forestière et la filière bois. Les étudiant-e-s bénéficient de l’étroite collaboration entre toutes ces disciplines. En Agronomie, le plan d’études inclut la production écologique d’aliments et la promotion de la biodiversité. Les Sciences alimentaires s’intéressent, par exemple, aux chaines d’approvisionnement régionales, à la transformation directe des aliments, à la prévention du gaspillage alimentaire ou au développement de technologies de fabrication de substituts de viande innovants. Tout au long de leurs études, les étudiant-e-s en Sciences forestières se penchent activement sur l’adaptation des forêts au changement climatique et sur la contribution du bois et des forêts pour en réduire les conséquences. Dans toutes les filières, les étudiant-e-s abordent des sujets et problématiques suisses et européens, mais aussi mondiaux, notamment grâce à des coopérations ciblées. Au cours des deux dernières années, la BFH-HAFL a réalisé plus de 70 projets dans une quarantaine de pays. Il y a un an, elle a créé avec le nouvel institut HAFL Hugo P. Cecchini un centre de compétences pour la recherche appliquée et le conseil dans les pays en développement et en transition. Ce centre conçoit et met sur pied des systèmes agricoles, forestiers et alimentaires durables dans le monde entier.

Des études fortement ancrées dans la pratique

Excursions, essais en plein champ, visites d’exploitations ainsi que travaux de laboratoire et projets: toutes les filières garantissent un ancrage fort dans la pratique, que la réforme vient encore renforcer. Les étudiant-e-s peuvent ainsi mettre en pratique des connaissances théoriques dès le début de leurs études et acquièrent de ce fait un avantage distinctif pour leur future activité professionnelle. Afin d’assurer une gestion forestière durable pour les générations futures, les étudiant-e-s en Sciences forestières apprennent à coordonner les différentes exigences envers la forêt. Ils conçoivent une planification forestière et la mettent concrètement en œuvre dans le cadre d’un projet régional.

Les étudiant-e-s en Agronomie qui suivent des modules de pédologie sont en mesure de déterminer l’état et la qualité d’un sol. Forts de ces connaissances, ils peuvent émettre des recommandations sur l’utilisation des terres arables afin de maintenir la fertilité des sols et d’éviter leur compaction ou leur érosion. L’un des modules des Sciences alimentaires permet par exemple aux étudiant-e-s de développer en équipe un nouvel aliment savoureux et commercialisable, ainsi que son emballage. Ils élaborent aussi des concepts marketing et peuvent même être amenés à créer une start-up pour mettre ce nouvel aliment sur le marché.

Recours aux technologies numériques

La numérisation joue un rôle central dans toutes les branches. L’apprentissage automatique (machine learning) et l’intelligence artificielle permettent de coordonner parfaitement les processus dans les installations de production. Le supply chain management offre la possibilité de gérer la logistique et les flux de marchandises et la technologie blockchain garantit la traçabilité des matières premières, même sur des chaines logistiques complexes. La réalité virtuelle intervient dans la planification des surfaces de vente et le développement de nouveaux emballages. Les systèmes de paiement électroniques et les cartes clients génèrent quantité de données (data mining) qu’il convient d’exploiter afin d’identifier des comportements d’achat et de déterminer les préférences des clients. Dans les Sciences forestières, des modèles de simulation permettent de mieux comprendre le comportement des chutes de pierres, des glissements de terrain et des laves torrentielles. Des images de drones et des données satellites fournissent des informations précises sur la structure de la forêt et son état et aident à en déduire les changements et évolutions. Ces données servent de base à la planification forestière. Toutes les filières de la BFH-HAFL accordent une place importante à la transmission de connaissances technologiques, la saisie de données numériques et l’utilisation d’installations et d’appareils ultra-automatisés.

Un cursus bilingue offrant d’excellentes perspectives professionnelles

L’enseignement est assuré en allemand ou en français, dans des classes majoritairement multilingues. Le bilinguisme au quotidien dote les étudiant-e-s d’un atout précieux pour leur future vie professionnelle et leur offre l’opportunité de côtoyer des étudiant-e-s d’autres cultures linguistiques. L’enseignement a lieu en alternance sur place dans les auditoires et les laboratoires, sur le terrain ou en forêt, ainsi qu’à distance en e-learning. Dans cette nouvelle offre d’études, l’enseignement des compétences dans le domaine des médias et de la communication est renforcé. Les études de bachelor peuvent être suivies à temps plein ou partiel.

De très nombreux diplômé-e-s de la BFH-HAFL ont déjà trouvé un emploi dans leur domaine le jour de la remise des diplômes. Ce n’est pas un hasard. En effet, les étudiant-e-s bénéficient dès le début des relations exceptionnelles que les enseignant-e-s ont établies avec d’importants partenaires dans les différentes branches. Les attentes et les besoins des employeurs et employeuses sont continuellement pris en compte dans les études, ce qui offre aux étudiant-e-s d’excellentes conditions pour réussir leur avenir professionnel.

En savoir plus

Responsable du bureau Enseignement

Responsable Marketing et communication

Responsable de la filière Agronomie

Responsable de la filière Sciences alimentaires

Responsable de la filière Sciences forestières

Domaine: Agronomie, Sciences alimentaires, Sciences forestières
Rubrique: Études, Haute école spécialisée