Ally Science clôt la saison pollinique à Zürich

19.09.2019 Cette semaine un appareil permettant de mesurer le pollen a été installé sur le toit de l’hôpital universitaire de Zurich. Il fournit des données en temps réel sur la concentration de pollen contenue dans l’air. Pendant deux semaines, les Zurichoises et les Zurichois peuvent suivre les pollens actifs dans leur région sur l’application « Ally Science ». L’appareil de mesure mobile a fait halte dans de nombreuses villes suisses pendant cette saison pollinique – Zurich est le dernier arrêt.

L’application « Ally Science » a été lancée en avril 2018 par la Haute école spécialisée bernoise BFH et  l’hôpital universitaire de Zurich USZ comme pièce maîtresse de la plus grande étude menée sur les allergies polliniques en Suisse. Les personnes allergiques au pollen peuvent enregistrer leurs symptômes sur l’application et connaître ainsi les régions dans lesquelles d’autres personnes allergiques au pollen rencontrent des problèmes. Beaucoup de choses se sont passées depuis avril 2018 : depuis le printemps 2019, l’application fournit des données en temps réel sur la concentration pollinique locale actuelle dans l’air. Ces données en direct sont enregistrées par l’appareil de mesure Poleno de la start-up lucernoise Swisens. À ce jour, deux appareils de mesure du pollen de ce type ont été installés de manière permanente dans les villes de Bienne et Lucerne.

Tour de Suisse pour un appareil mobile mesurant le pollen

Pour que l’application puisse également fournir des données en temps réel sur le pollen à d’autres régions de Suisse, un troisième appareil de mesure a fait le tour de la Suisse durant la saison pollinique de cette année. La population des villes de Berne, Lausanne, Sion et Davos a ainsi pu suivre en direct pendant un certain temps la concentration pollinique de leur région grâce à l’application « Ally Science ». Zürich est la dernière halte de l’année de ce Tour de Suisse. Jusqu’à fin septembre, l’appareil de mesure se trouve sur le toit de l’hôpital universitaire de Zurich, enregistre la concentration de pollen des environs et l’affiche en direct dans l’application « Ally Science ».

En 2020, il est prévu d’offrir des données en temps réel sur le pollen pour d’autres régions. « Outre les villes de Bienne et Lucerne, notre but consiste à installer de manière permanente un appareil de mesure du pollen de la Start-up Swisens dans un maximum de villes suisses. Les quelque deux millions de personnes touchées en Suisse ont toutes besoin de données polliniques en temps réel », déclare le Prof. Serge Bignens, responsable de l’Institut d’informatique médicale I4MI de la Haute école spécialisée bernoise BFH. En plus des données polliniques disponibles en temps réel, il existe une autre raison importante d’utiliser désormais l’application « Ally Science ». « Plus le nombre de personnes enregistrant leurs symptômes dans l’application sera élevé, plus nous pourrons intégrer de connaissances dans le développement d’un système d’alerte individuel précoce au pollen », explique le Prof. Serge Bignens.

Ally Science Zuerich

«Ally Science» – Étude pollinique avec et en faveur des personnes allergiques

Le projet d’étude suisse « Ally Science » est basé sur la collaboration des gens souffrant d’allergies. Avec l’application « Ally Science » en cinq langues, ils peuvent enregistrer leurs symptômes. Les données sont stockées sur la plate-forme sécurisée MIDATA et partagées de manière anonyme dans l’étude sur le pollen. Au cours de la saison pollinique 2018, environ 8’000 personnes ont saisi plus de 24'000 entrées de symptômes et donc par exemple des informations sur la fréquence de certains symptômes. Dans la deuxième phase du projet, qui a déjà commencé, l’inclusion de données en temps réel sur le pollen permet d’analyser les corrélations entre les symptômes enregistrés et les pollens effectivement présents. L’objectif est de développer des systèmes d’alerte précoce au pollen et d’améliorer les conseils et les thérapies.
L’application «Ally Science» est disponible gratuitement sur l’App Store et le Google Play Store.

En savoir plus