Entrepreneur-e-s en herbe

28.06.2021 De la tartinade aux légumineuses aux promenades forestières accompagnées, en passant par un thé fermenté : dans le minor Management et leadership, les étudiant-e-s démontrent leur génie inventif et leur persévérance. Mais la pandémie a aussi laissé des traces.

Hey Pea
Hey Pea : le « guacamole suisse » n’est pas le seul produit issu de l’édition 2020 du minor Management et leadership de la BFH-HAFL.

 

Du guacamole « made in Switzerland », est-ce possible ? C’est la question que se sont posée Lætitia Stegmann, Loïc Wüthrich et Charlotte Augé, trois étudiant-e-s qui se régalent volontiers de ce mets à l’avocat mais se préoccupent aussi de durabilité. Or les avocats n’ont pas la meilleure réputation à cet égard : ils proviennent en général d’outre-mer et leur culture est très gourmande en ressources.

« Nous voulions une version suisse, plus durable, explique Charlotte Augé, la responsable marketing du trio, mais nous n’avons pas trouvé de tel produit en magasin. Nous avons donc décidé de le créer. »

Au lieu d’avocats, les trois compères (deux d’entre eux étudient l’agronomie et la troisième les sciences alimentaires) ont tablé sur les légumineuses, riches en nutriments. Le résultat s’appelle « Pois’Camole » : fabriqué avec des petits pois suisses, sans colorants ni conservateurs, il se consomme comme une tartinade ou un dip.

Les aliments en point de mire

Ce « guacamole suisse » n’est pas le seul produit issu de l’édition 2020 du minor Management et leadership de la BFH-HAFL. Dans cette formation complémentaire, les étudiant-e-s apprennent le b.a.-ba de l’entrepreneuriat.

Comme l’explique Pascal Lorenzini, l’enseignant responsable du minor, les sujets abordés vont de la description précise de leur idée commerciale à l’établissement et la tenue irréprochables des livres de comptes, en passant par les présentations devant des expert-e-s. « Et la mise en oeuvre concrète constitue le point d’orgue de la formation. »

Outre le Pois’Camole, les étudiant-e-s de la promotion 2020 ont aussi créé un thé fermenté et une bière au gout de café.

« Les aliments sont une piste évidente pour développer des idées d’affaires au sein de notre haute école, ajoute Pascal Lorenzini, mais les projets intéressants dans d’autres domaines ne manquent pas. Citons les promenades forestières accompagnées, fort instructives, ou la startup ‹ Mange moi comme je suis ›, qui trouve des client-e-s pour les légumes hors calibre refusés par les grands distributeurs et destinés sinon à l’alimentation animale ou aux installations de biogaz. »

 

Un trio qui collabore efficacement depuis près de deux ans : (de g. à dr.) Lætitia Stegmann, Loïc Wüthrich et Charlotte Augé.
Un trio qui collabore efficacement depuis près de deux ans : (de g. à dr.) Lætitia Stegmann, Loïc Wüthrich et Charlotte Augé.

Un tremplin professionnel

Pour Lorenzini, il s’agit en premier lieu d’offrir aux étudiant-e-s un champ d’expérimentation aussi large que pos-sible afin qu’ils puissent faire leurs premières expériences d’entrepreneur-e-s. « S’ils réussissent ensuite à transférer ces acquis dans leurs exploitations agricoles, leurs entreprises para-agricoles, l’industrie alimentaire, voire dans le secteur forestier, alors nous avons fait notre travail. »

La BFH-HAFL est l’endroit idéal pour faire ses premières armes, et plus de la moitié des projets continuent d’exister après le minor. « Chaque année, quelques diplômé-e-s, seule-e-s ou en équipe, se servent de leurs projets comme tremplin professionnel et les transforment en des entreprises prospères qu’ils continuent de diriger longtemps après l’obtention de leur diplôme. »

C’est le cas de Lætitia, Loïc et Charlotte, qui veulent pérenniser leur start-up Hey Pea et continuer de produire le Pois’Camole et d’autres délices du même type.

Dès le début, le trio avait souhaité fonder une entreprise qui perdurerait au-delà du minor, nous confirme Charlotte Augé. « Le minor nous a donné le courage de nous lancer. Et il nous a appris à coopérer avec des gens que l’on ne connaissait presque pas, voire pas du tout. Nous travaillons ensemble depuis une année et demie maintenant, et ça fonctionne bien. »

Lancement retardé

L’année 2020 a été très difficile en raison de la pandémie. Les étudiant-e-s ont dû se montrer flexibles. « En raison de la disparition des canaux de distribution prévus, des modèles d’affaires éprouvés et des idées d’entreprise réalistes ont soudain été remis en question », commente Lorenzini. Ainsi, en raison du premier confinement, l’équipe du projet « Haberspatz » a dû revoir son idée originale : « Au lieu d’offrir aux parents qui travaillent des menus précuits à retirer le soir à la crèche en même temps que leurs enfants, ces étudiant-e-s ont mis en place un service de livraison de repas à domicile qu’ils ont proposé aussi durant le confinement. »

Pour Hey Pea également, tout n’a pas été facile. « La pandémie a surtout bouleversé notre planification et retardé le lancement de Pois’Camole, explique Charlotte Augé. Quand l’école a fermé, nous étions en plein développement de la recette. Cette période a été difficile, car nous avons dû le faire à distance. » Aujourd’hui, chaque membre de l’équipe a un stock à domicile, ce qui permet de répartir la charge de travail.

En septembre 2020, les trois associé-e-s ont inscrit Hey Pea au registre du commerce. Et en décembre, ils ont lancé leur tartinade aux petits pois sur le marché. « Nous nous concentrons pour l’instant sur les petites épiceries, les supermarchés et les magasins en ligne. » Le produit est maintenant en vente dans plus d’une douzaine de magasins des cantons de Berne, de Genève, du Jura et de Vaud, ainsi que sur le site internet → www.heypea.ch.

(Ce texte est paru pour la première fois dans le magazine de la BFH-HAFL infoHAFL 01/2021.)

Programmes de minor

Les étudiant-e-s de Bachelor en Agronomie, Sciences alimentaires ou Sciences forestières complètent leurs études en suivant soit des modules à option, soit l’un des quatre minors : Changement climatique et utilisation durable des terres, Management et leadership, Nouvelles technologies ou Enseignement et conseil.

En savoir plus

Domaine: Sciences alimentaires, Agronomie, Foresterie, forêt + bois
Rubrique: Études