L’authenticité avant tout

26.02.2022 Pour être crédible sur les médias sociaux, il faut être honnête et authentique. Y compris quand on parle d’alimentation durable. C’est la conclusion à laquelle est parvenue l’alumni de la BFH-HAFL Ezgi Fistik dans son mémoire de master.

Les médias sociaux font partie du quotidien de beaucoup d’entre nous. Facebook et Instagram sont des canaux par lesquels nous nous informons, restons en contact avec nos connaissances et notre famille et découvrons des aperçus de la vie d’autres personnes. Certes, ces médias ont des côtés négatifs, par exemple lorsqu’ils piègent les gens avec de faux idéaux de beauté, mais ils peuvent aussi jouer un rôle positif, notamment en matière d’alimentation. Et c’est justement sur ce sujet qu’Ezgi Fistik, diplômée de master de la BFH-HAFL, a écrit son mémoire de master.

« L’alimentation durable et saine m’intéresse beaucoup, car les avantages environnementaux d’une nourriture à base de plantes sont évidents », affirme la jeune femme de 28 ans. Grâce à leur énorme portée, les médias sociaux sont un canal de communication idéal, y compris pour les sujets liés à l’alimentation. E. Fistik s’est demandé pourquoi les entreprises de mode font de la publicité sur Instagram et engagent des influenceuses – une stratégie qui marche –, alors que les spécialistes de la promotion de la santé n’utilisen que très peu ce canal. « Cela m’a donné envie d’interviewer des influenceurs et des expertes en communication. »
 

« Le spontané et l’authentique passent bien sur Instagram », selon Ezgi Fistik. Agrandir l'image
« Le spontané et l’authentique passent bien sur Instagram », selon Ezgi Fistik.

Rien ne vaut l’authenticité

La chance a voulu que Foodways Consulting GmbH ait lancé au même moment une action sur les médias sociaux. L’entreprise conseille les restaurants, les entreprises de transformation et les administrations publiques en matière d’alimentation durable. Elle a lancé le « Plant Powered Challenge » sur Instagram afin de motiver les jeunes adultes à mettre plus d’aliments verts dans leur assiette grâce à des recettes, des défis et des conseils. « Cette action m’a donné l’occasion d’étudier un contexte réel », explique E. Fistik.

Elle a notamment constaté que les influenceurs reconnaissent qu’Instagram offre de réelles opportunités de parler de l’alimentation végétale afin de mieux faire connaitre le sujet. Mais comment obtenir le meilleur écho ? « En étant le plus authentique possible », estime notre interlocutrice. « Les utilisateurs repèrent tout de suite une mise en scène trop artificielle et plébiscitent plutôt les moments pris sur le vif ou qui montrent l’envers du décor. » Et par ailleurs, il faut varier les plaisirs. La recette du succès : combiner différents types de posts avec des contenus informatifs et amusants – images, recettes, vidéos – afin de composer un savant dosage d’infodivertissement. Mais ce n’est pas si simple : « Il semble qu’il soit difficile de communiquer de manière authentique et divertissante sur le sujet. En outre, sur les médias sociaux, il faut toujours s’attendre à des commentaires et des réactions critiques. »

Pas de vision en noir et blanc

La jeune femme de Liestal est elle-même active sur les médias sociaux. « J’aime bien partager certains moments de ma vie avec mon entourage. Et de temps en temps, je publie aussi quelque chose sur le thème de l’alimentation saine et équilibrée. Mais dans les discussions, il faut se méfier de la mentalité du tout noir ou tout blanc, rester ouverte et accepter les opinions différentes. » Deux thèmes qui lui tiennent à coeur sont la lutte contre la surconsommation et la valorisation de l’origine locale et de la saisonnalité des denrées alimentaires.

Elle occupe actuellement un poste de diététicienne dans un hôpital, où la communication des acquis récents de la recherche fait partie de ses activités. Son avenir, elle le voit principalement dans le développement durable. « J’imagine que c’est un domaine très varié et, avec les connaissances que j’ai acquises, j’aimerais faire une différence ! »

infoHAFL

Cet article fait partie de l'édition de décembre de notre magazine infoHAFL.

En savoir plus

Contact

Domaine: Sciences alimentaires
Rubrique: Études