Cybathlon 2020

La Haute école spécialisée bernoise participera au Cybathlon 2020 avec deux équipes dans deux disciplines: course cycliste avec stimulation musculaire électrique et épreuve de dextérité avec prothèses de bras.

Le CYBATHLON est une compétition unique en son genre: des personnes souffrant d’un handicap physique se mesurent les unes aux autres en effectuant des tâches de la vie quotidienne à l’aide de systèmes d’assistance ultramodernes. Les 13 et 14 novembre prochains se tiendra la deuxième édition de cet évènement. Mais en raison de la situation causée par le coronavirus, c’est virtuellement et dans un format mondial que se dérouleront les épreuves.

Le CYBATHLON, ce sont six disciplines (voir ci-après) articulées autour de situations du quotidien. Cette approche permet de démontrer à quel point ces technologies peuvent faciliter la vie de tous les jours.

  • Course virtuelle avec contrôle mental
  • Course cycliste avec stimulation musculaire électrique
  • Épreuve de dextérité avec prothèses de bras
  • Parcours d’obstacles avec prothèses de jambes
  • Course d’exosquelettes robotisés
  • Course en fauteuil roulant motorisé

Équipe BFH CybaTrike

Discipline: course cycliste avec stimulation musculaire électrique (FES)

C’est à nouveau sous la houlette de Kenneth J. Hunt et avec le pilote Julien Jouffroy que l’Institut de réhabilitation et technologie de la performance (IRPT) de la Haute école spécialisée bernoise participera au Cybathlon 2020. En 2016, l’équipe de l’IRPT avait remporté la médaille de bronze dans la discipline de la course cycliste avec stimulation musculaire électrique (FES). Entretemps, des changements et des améliorations majeures ont été apportés tant au vélo couché FES qu’au procédé de stimulation, avec notamment l’ajout d’une transmission automatique et une stimulation multiélectrodes. L’équipe a de bonnes chances de décrocher une nouvelle médaille: elle peut également s’appuyer pour cela sur ses dix années d’expérience dans ce domaine de recherche et sur le programme d’entrainement intensif suivi par son pilote.

Cette épreuve du CYBATHLON 2020 se déroule comme suit: deux pilotes prennent simultanément le départ sur l’ovale de l’Arena. Le pilote prenant le départ au couloir extérieur est autorisé à rejoindre le couloir intérieur après un demi tour de piste, dans la mesure où cette manœuvre ne gêne pas son concurrent. Les pilotes contrôlent eux-mêmes les impulsions électriques envoyées aux muscles, ce qui leur permet de trouver un compromis entre vitesse et endurance. Le premier à franchir la ligne d’arrivée remporte la course.

Le défi réside dans la maitrise de la stimulation des muscles: il s’agit en effet de rouler vite tout en évitant de fatiguer prématurément les muscles. Avant la course, les équipes développent des schémas de stimulation musculaire efficaces, tandis que les pilotes entrainent leur force musculaire et leur endurance.

Équipe BFH HuCE

Discipline: épreuve de dextérité avec prothèses de bras

Depuis 2014, le HuCE travaille sur le développement d’une prothèse basée sur une réponse sensorielle rétablissant partiellement la perception du toucher. Ce système permet de ressentir la texture d’une surface rugueuse, le degré de dureté ou la densité d’un objet (souple). Beat Grossen, le pilote qui représentera l’équipe «BFH HuCE», utilise depuis déjà plus de 30 ans une prothèse myoélectique et dispose d’un dispositif de réponse sur mesure. Il consacre les semaines qui le séparent du Cybathlon 2020 pour préparer spécifiquement les défis auxquels il sera confronté. Lors de la compétition, il devra notamment visser une ampoule, transporter un plateau de vaisselle et effectuer des exercices de toucher sur divers objets plus ou moins durs.

Les parrains officiels de l’équipe sont les sociétés Botta Orthopédie SA et Axiamo GmbH (spin-off de la BFH), qui est spécialisée dans la fabrication de capteurs innovants pour le monde du sport.

Cette épreuve du CYBATHLON 2020 oppose simultanément quatre pilotes qui, chacun dans son couloir, doivent réaliser diverses tâches. Le pilote qui accomplit le plus grand nombre de tâches dans le temps le plus court est déclaré vainqueur. Le parcours comporte des objets bleus qui ne doivent être manipulés qu’avec la prothèse. Toutes les autres tâches peuvent être accomplies au moyen des deux mains. Les pilotes sont autorisés à sauter des tâches ; il ne leur est cependant pas permis de s’y essayer de nouveau plus tard.

Contact: Médias & communication