Qui sommes-nous

Que ce soit dans l'enseignement, la recherche ou la formation continue : le département Technique et informatique de la BFH-TI convainc par des succès extraordinaires.

À propos de nous

L'année dernière, le BFH-TI a une fois de plus posé des jalons : qu'il s'agisse du développement de nouvelles offres de formation, de collaborations de recherche réussies ou de la promotion de nouvelles entreprises spin-offs. La coopération avec le Switzerland Innovation Park Biel / Bienne (SIP BB) a également été renforcée. La transformation des résultats de la recherche en produits commercialisables en est accélérée.

Partenariats prometteurs

Avec le SIP BB, six projets CTI ont été réalisés dans le domaine Medtech. La start up Vibwife a ainsi développé un appareil d’obstétrique plusieurs fois couronné. Un beau succès a été remporté avec l’ouverture de la Swiss Smart Factory, première fabrique suisse de tests et de démonstration sur le thème de l’Industrie 4.0: quelque 50 entreprises et partenaires de la recherche élaborent sur cette plateforme des concepts et des solutions pour la transformation digitale de l’industrie.
Les activités dans le domaine de la recherche appliquée et du développement se sont encore étendues, générant de nombreux projets avec l’industrie et les pouvoirs publics, de nouveaux partenariats et une hausse des fonds de tiers.

Numérisation: rester dans le rythme

La numérisation transforme le monde professionnel en profondeur et permet des modèles commerciaux inédits. Les formations ont dès lors été résolument axées sur les besoins du marché, dans une démarche orientée vers l’avenir. La filière de bachelor en ingénierie de gestion, qui met l’accent sur la numérisation / l’industrie 4.0, a démarré avec 25 étudiant-e-s. Le Master of Science in Engineering offre désormais la spécialisation Engineering and Business Innovation. Les thèmes Data Science et Transformation digitale prennent aussi une place grandissante dans la formation continue. Par ailleurs, le département a pu établir des coopérations stratégiques pour la formation avec de grands groupes renommés.

Bachelor

Technique automobile 99
Électricité et systèmes de communication 155
Informatique 402
Mécanique 168
Informatique médicale 126
Microtechnique et technique médicale 146


Master

MSc Engineering 55
MSc Biomedical Engineering 122


Formation continue

 
MAS/EMBA 94
DAS 36
CAS 599

 

1 Écart par rapport aux statistiques fédérales; étudiants inscrits dans le master en coopération avec l’Université de Berne inclus
2 Écart par rapport aux statistiques fédérales; étudiants non immatriculés au niveau MAS/EMBA inclus

Le rôle d’un conseil consultatif est de conseiller et d’accompagner les divisions dans les questions stratégiques de l’enseignement, la recherche et du service. Il est composé de représentants du monde économique et scientifique des branches pertinentes et donne de nouvelles impulsions.

Breitmeier Urs CEO | RUAG Holding AG Website
Kunz Felix Inhaber | sokutec GmbH Website
Michel Simon CEO | Ypsomed Website
Nufer Markus Inhaber | Nufer Consulting  
Reber Andreas Inhaber und CEO | HMT microelectronic AG Website
Reist Reto CEO | Moser-Baer-AG Website
Vaucher Richard CEO | VOH SA Website
Wuillemin Kurt Geschäftsführer | Boschung Engineering AG Website
Ziemer Frank CEO | Ziemer Group AG Website

En 2022, le Campus Biel/Bienne regroupera les disciplines techniques de la Haute école spécialisée bernoise BFH en un lieu central, près de la gare. Cette démarche crée la base d’une institution de formation et de recherche efficace pour les deux départements TI (Technique et informatique) et ABGC (Architecture, bois et génie civil) dans un bâtiment moderne commun. Les sites de Boujean et Vauffelin seront maintenus.

Dès le milieu du 19e siècle, la Suisse connaît une industrialisation fulgurante. Cette évolution rapide se traduit par un manque de spécialistes formés, en particulier dans les professions techniques. Après la fondation de la Confédération en 1848, un grand nombre d’écoles techniques voient le jour afin de combler cette lacune.
Celles-ci s’établissent souvent dans des petites villes dotées de centres industriels. Le premier Technicum fondé à Winterhour en 1874 est suivi par celui de Bienne (1890), premier établissement de Suisse romande qui regroupe les écoles horlogères de Saint-Imier (1866) et de Bienne (1872). Le Technicum de Burgdorf est inauguré en 1892. En 1930, avec la nouvelle loi sur la formation professionnelle, les Technicums sont placés sous la compétence fédérale par souci de normalisation de la formation.
La reprise économique consécutive à la Seconde Guerre mondiale entraîne l’ouverture d’une nouvelle série d’écoles techniques afin de répondre à la demande de spécialistes qualifiés. En 1978, les Technicums se regroupent pour former la Conférence des directeurs des écoles d’ingénieurs suisses (hautes écoles techniques et architecture).
En 1995, la Confédération adopte une loi qui transfert les écoles d’ingénieurs et les écoles supérieures de toute la Suisse dans un système de hautes écoles spécialisées pour toute la Suisse et formé de 7 hautes écoles spécialisées. Les diplômes de ces écoles sont donc hissés au niveau universitaire. Après une lutte acharnée concernant les sites des écoles en Suisse, la Haute école spécialisée bernoise est fondée et devient l’une des 7 hautes écoles spécialisées; elle ouvre officiellement ses portes en octobre 1998. À l’origine, la Haute école spécialisée bernoise regroupait 12 écoles partielles[1] correspondant aux différents établissements d’enseignement supérieur et écoles d’ingénieurs.
En 2003, les 12 écoles partielles fusionnent en 6 départements[2], dont celui de Technique et informatique, le plus important, en raison de la fusion des écoles d’ingénieurs de Berne, Bienne et Burgdorf. En 2018, la BFH est restructurée en 8 départements.[3] Le nouveau Campus qui réunira les départements Technique et informatique et Architecture, bois et génie civil est prévu pour 2022.

[1] Ecole d’ingénieurs de Saint-Imier EISI; Haute école Technique et architecture, Bienne; Hochschule für Technik und Architektur HTA, Burgdorf; Schweizerische Hochschule für Holzwirtschaft SH-Holz, Biel; Hochschule für Gestaltung, Kunst und Konservierung HGKK, Bern; Hochschule für Wirtschaft und Verwaltung HSW, Bern; Hochschule für Technik und Architektur HTA, Bern; Haute école fédérale de sport HEFS, Macolin; Schweizerische Hochschule für Landwirtschaft SHL, Zollikofen; Abegg-Stiftung, Riggisberg; Private Hochschule für Wirtschaft PHW. Bern.

[2] Technique et informatique; Architecture, bois et génie civil; Économie; Gestion et travail social; Arts; Agronomie.

[3] Technique et informatique; Architecture, bois et génie civil; Économie; Gestion; Travail social; Arts; Agronomie.

Sources:

  • Audétat, Daniel: « Les premières hautes écoles spécialisées en 1997: un pari fou? », Le Nouveau Quotidien (1996), N°1353, S.11.
  • Gieré, Andri: Technikum:  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/d/D10406.php, consulté le 30.11.2018.
  • Graf, René: Fusionsprozesse an Fachhochschulen. Eine besondere Art von Veränderungsprozessen: Untersuchung von drei Fallbeispielen und Entwicklung eines integrierten Bezugsrahmens, travail de master remis à l’Université de Berne, Berne septembre 2013.
  • Sidler, Fredy / Schmid Peter: Rapport de gestion de la Haute école spécialisée bernoise  1998: http://doi.org/10.5169/seals-418332, consulté le 26.11.2018.
  • Teller, Fred: 107. Rapport annuel, École d’ingénieurs Bienne, Bienne 1996/97.
  • Teller, Fred: 108. Rapport annuel, École d’ingénieurs Bienne, Bienne 1997/98.
  • Ziegler, Peter / Bindschedler, Georges: Rapport de gestion de la Haute école spécialisée bernoise 2004: http://doi.org/10.5169/seals-418528, consulté le 03.12.2018.
  • Ziegler, Peter / Neuenschwander, Heinz: Rapport de gestion de la Haute école spécialisée bernoise 2003: http://doi.org/10.5169/seals-418497, consulté le 03.12.2018.

L’Association faîtière Alumni BFH réunit les anciens étudiant-e-s (Alumni) et dix organisations Alumni de la BFH sous un seul et même toit. Elle offre aux Alumni des services attractifs et une plateforme de mise en réseau.

Alumni Berner Fachhochschule BFH