Les ponts de bois contribuent à la décarbonisation

15.06.2021 Un nombre important de ponts routiers et autoroutiers suisses doivent prochainement être assainis. Avec en point de mire la réalisation des objectifs climatiques, l’utilisation du matériau de construction qu’est le bois est envisagée. Diverses activités de recherche actuellement menées à la BFH vont justement dans ce sens. Elles portent notamment sur l’utilisation de la technologie TS3 pour la construction de ponts de grande portée. Cette technologie, qui consiste à coller frontalement les composants de bois, permet de disposer de grandes surfaces de bois.

La construction d’infrastructures compte parmi les principaux émetteurs de CO2 en Suisse. La cause fondamentale réside dans l’utilisation de l’acier et du béton, car de grandes quantités de CO2 sont libérées lors de la production de ces matériaux de construction. En renonçant à l’acier et au béton, le secteur de la construction contribue de manière importante à la réalisation des objectifs climatiques. Si le bois est déjà utilisé fréquemment et avec un succès avéré dans le bâtiment, les secteurs du génie civil et des infrastructures accusent un grand retard. 

Le conseiller aux États et président de Lignum, Économie suisse du bois, Jakob Stark, est l’auteur d’une motion chargeant le Conseil fédéral d’étudier les possibilités de décarboniser la construction d’infrastructures en collaboration avec les hautes écoles et les commissions de normalisation compétentes. 

Les ponts et autres infrastructures en bois participent sensiblement à la décarbonisation du secteur de la construction. On voit certes déjà fleurir les premières infrastructures en bois, mais le béton armé domine ce domaine d’application. Des recherches doivent encore être menées, notamment pour la conception des ponts routiers. 

Dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’Office fédéral des routes OFROU, sous la direction de Prof. Andreas Müller, la BFH développe des options d’étanchéisation et des revêtements bitumineux pour les ponts avec dalles en bois, en collaboration avec des partenaires économiques, dont Timbatec. La technologie TS3, qui facilite la réalisation de grandes surfaces de bois grâce au collage frontal des composants de bois, permet de construire des ponts de grande portée en bois. Pour rester fidèle aux principes de l’économie circulaire, les panneaux de bois lamellé croisé du banc d’essai longue durée, sis à la BFH à Bienne depuis 2018, seront réutilisés pour une première exposition. Deux dalles de poutre-caisson d’un pont routier à deux voies sont construites en grandeur nature à partir du prototype de la BFH. Ces éléments montrent des composants d’un pont routier transversaux à l’axe, pont qui pourrait, par exemple, enjamber une autoroute à quatre voies. La précontrainte dans les traverses de la poutre-caisson permet d’atteindre de grandes portées tout en supportant les charges élevées du trafic routier. Le pont sera inauguré au printemps 2022, à l’occasion de la 4th International Conference on Timber Bridges

En savoir plus