Une enseignante de la BFH-HAFL reçoit le prix de l’enseignement en haute école

06.10.2021 Patricia Fry, enseignante en conseil et échange du savoir à la BFH-HAFL, ainsi que Susan Thieme, de l’Université de Berne, ont reçu ensemble le prix de l’enseignement en haute école dans la discipline « géographie ». Les deux femmes ont mis en pratique une méthode d’apprentissage innovante.

Cérémonie en ligne : Achim Bräuning, VGDH, « décerne » à Patricia Fry (en haute à gauche) et à Susan Thieme (en bas) le prix de l’enseignement en haute école. Agrandir l'image
Cérémonie en ligne : Achim Bräuning, VGDH, « décerne » à Patricia Fry (en haute à gauche) et à Susan Thieme (en bas) le prix de l’enseignement en haute école.

Voilà 25 ans que Patricia Fry mène des recherches, enseigne et conseille, à l’interface entre recherche, administration et pratique. Biologiste de formation, elle travaille à la BFH-HAFL depuis le mois d’aout comme enseignante en conseil et échange du savoir. Elle est également responsable de recherche au sein de la division Disciplines transversales, et elle dirige le domaine de recherche Systèmes de connaissances et échange du savoir.

« Ce qui m’intéresse, c’est de comprendre comment encourager les processus d’apprentissage entre les acteurs de différents systèmes de connaissance, et comment bâtir des ponts au-dessus des fossés qui séparent le savoir et le faire », révèle P. Fry. À travers son entreprise « Wissensmanagement Umwelt » (gestion des connaissances Environnement), elle a développé une méthode basée sur des vidéos, qui consiste à transmettre des savoir-faire spécifiques à un groupe cible et à activer des processus d’apprentissage. En 2019 et 2020, elle a mis en pratique cette méthode dans l’enseignement à l’Université de Berne, en collaboration avec Susan Thieme. L’expérience a été un franc succès.

C’est ainsi que les deux chercheuses ont remporté le prix 2021 de l’enseignement en haute école dans la discipline « géographie », décerné par la VGDH, l’Association des hautes écoles et instituts de recherche germanophones pour la géographie (Allemagne, Autriche, Suisse). Le prix a été décerné (en ligne) il y a quelques jours à l’occasion du Congrès allemand de géographie.

Le séminaire récompensé traitait de durabilité. « En étroite collaboration avec des représentant-e-s des CFF et d’autres partenaires du terrain, les étudiant-e-s ont pu se faire une idée des négociations sur le rôle et la conception futures des gares en tant que ‹ hubs de mobilité ›. L’étude de cas portait sur la gare d’Olten. » Ces lieux font en effet l’objet de négociations sur la durabilité : accès à la mobilité et son utilisation pour des groupes de population, infrastructures liées à la mobilité et participation aux décisions. Les étudiant-e-s ont utilisé la méthode des deux enseignantes, nommée « social learning video », pour identifier les savoir-faire en collaboration avec les acteurs sur le terrain, et ont produit une « social learning video ». Les enseignantes sont quant à elles restées en arrière-plan et ont endossé la fonction de coaches. « Grâce à leur rôle actif, les étudiant-e-s ont pu acquérir des compétences qui les accompagneront toute leur vie », explique P. Fry.

En savoir plus

Domaine: Sciences alimentaires, Agronomie, Sciences forestières
Rubrique: Études, Haute école spécialisée